L'OMS classe les téléphones portables parmi les produits "peut-être cancérigènes"

OMS cancer téléphones portables Les experts de l'Organisation mondiale de la santé recommandent un changement d'habitudes, en attendant d'autres études.

Téléphoner avec un portable est-il dangereux pour la santé ? L'OMS a fait un pas de plus vers cette conclusion. Mardi, au terme d'une semaine de conférence réunissant à Lyon une trentaine d'experts, le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) a affirmé que les fréquences radio des téléphones portables appartenaient à la catégorie des éléments "peut-être cancérigènes pour l'homme". Les produits plus dangereux appartiennent aux catégories "cancérigène" et "probablement cancérigène".

Pour en arriver là, les experts se sont basés sur des études existantes. Certaines indiquent que l'usage du téléphone portable augmente les risques de gliome et de neurinome, deux types de cancer du cerveau. L'une d'elle, qui date de 2004, concluait que les gros utilisateurs avaient 40 % de plus de risques de gliome. "Les preuves, qui continuent à s'accumuler, sont assez fortes pour justifier" cette classification, a affirmé le président du groupe de travail, Jonathan Samet, lors d'une conférence de presse. En revanche les risques sur les autres cancers n'ont pas été établis.

Le Circ a expliqué qu'il fallait que d'autres recherches soient menées sur l'utilisation intensive et à long terme des téléphones portables. En attendant, l'agence de l'OMS recommande l'utilisation de kits-mains-libres et de SMS.

Autour du même sujet