Rachat de SFR : Orange va saisir l'Autorité de la concurrence

Stéphane Richard a annoncé que le groupe veut "soulever un certain nombre de problèmes que la fusion SFR-Numericable entraîne".

La vente de SFR par le groupe Vivendi n'a toujours pas fini de faire parler d'elle. Après avoir tergiversé longtemps entre Numericable et Bouygues, puis choisi de céder sa filiale au premier opérateur, la maison-mère voit les détails de l'opération critiqués par Orange. Dans un entretien accordé au Financial Times, le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a annoncé qu'il comptait "soulever un certain nombre de problèmes que la fusion entraîne" en faisant appel à l'Autorité de la Concurrence. 

Si Stéphane Richard avait salué l'idée d'une consolidation dans le secteur et d'une réduction du nombre d'opérateurs français, les modalités du rachat de SFR lui posent visiblement problème. Le PDG pointe notamment du doigt la nécessité d'un traitement équitable entre les différents acteurs, "le câble, le cuivre et la fibre". Il pourrait notamment faire allusion aux taux de TVA, qui diffèrent aujourd'hui selon les types d'accès. L'Autorité de la concurrence doit étudier les modalités du rachat de SFR par Numericable et pourrait réclamer des modifications du projet si certains points posent problème sur le plan de la concurrence.

 

SFR / Rachat