Bouygues ne veut pas vendre Bouygues Telecom à Orascom


Après avoir approché Free et Numericable pour s'installer sur le marché français à la faveur de l'appel d'offre pour la quatrième licence mobile, Orascom essuie le refus de Bouygues qui ne veut pas lui céder son opérateur télécom.

"La cession de Bouygues Telecom n'est pas à l'ordre du jour", a déclaré un porte parole de Bouygues Telecom à l'agence Dow Jones. Cette mise au point intervient le lendemain de la publication dans le quotidien "La Tribune" d'une interview du président de l'opérateur égyptien Orascom, Naguib Sawiris, dans laquelle il déclare être intéressé par une fusion avec le troisième opérateur français.

Cherchant à s'implanter sur le marché français depuis deux ans, Orascom avait dernièrement discuté avec Iliad-Free et Numericable pour faire une candidature commune pour la quatrième licence 3G. Sans succès. En définitive le président d'Orascom avoue avoir du mal à s'implanter sur le marché français. Selon lui, "il est plus facile de faire passer un chameau dans le chas d'une aiguille que d'entrer sur le marché français !"

Très présent dans les pays émergents, Orascom revendique près de 100 millions de clients et détient déjà les opérateurs Wind en Italie et Wind Hellas en Grèce en Europe.

Annonces Google