Le gouvernement va encadrer la publicité sur le haut débit

Un arrêté vient d'être publié au Journal Officiel. Les opérateurs télécoms devront informer leurs clients des débits réels auxquels ils pourront avoir accès.

Les publicités relatives aux offres Internet haut débit seront désormais encadrées. L'arrêté promis par Benoît Hamon, ministre de la consommation, et Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'Economie numérique, face aux surenchères des opérateurs promettant des débits bien plus importants qu'en réalité, est paru vendredi au Journal officiel. La communication d'Orange et de SFR concernant leur réseau mobile 4G avait par exemple été dénoncée par l'UFC Que-Choisir (lire l'article : "4G : UFC-Que Choisir porte plainte contre Orange et SFR", du 05/11/13).

Désormais, les opérateurs ne pourront plus communiquer sur un débit maximal théorique (et souvent très éloigné de la réalité). A la place, ils devront donner des estimations sous forme de fourchettes. Les clients bénéficieront d'informations personnalisées sur leur débit avant de souscrire à un abonnement et des espaces devront être dédiés sur les sites des opérateurs à la mise en ligne d'informations pédagogiques sur le sujet.

Haut débit / Gouvernement