Apple et Google intéressés par les brevets de Nortel

Les derniers arrivés dans le secteur de la téléphonie mobile pourraient ainsi chercher à se protéger de procès.

Les brevets du canadien Nortel intéressent de nombreux acteurs du mobile, à commencer par Google et Apple. Placé sous le régime canadien des faillites depuis juin 2009, l'équipementier télécom canadien Nortel doit procéder à la cession des quelques 4 000 brevets qu'il détient pour rembourser ses créanciers. Selon "Reuters", l'ensemble de ces brevets est estimé à un milliard de dollars et porterait sur de nombreux domaines, allant de la norme LTE à la publicité en ligne. 

 

Certains acteurs de longue date de la téléphonie mobile comme RIM ou Motorola se seraient montrés intéressés. Mais ils ne sont pas les seuls : les derniers arrivés sur ce secteur, Apple et Google, pourraient également participer aux enchères afin de se constituer une réserve de brevets, qu'ils pourraient utiliser ultérieurement. En plus de les utiliser pour accroître leurs revenus, ces deux acteurs pourraient ainsi chercher à se mettre à l'abri d'éventuelles poursuites judiciaires. Outre-Atlantique, le nombre de plaintes pour violation de brevet déposées entre les poids lourds des NTIC a connu une forte accélération depuis un an.

Google / Telecoms 2.0