Apple vend toujours plus d'iPhone mais moins d'iPod


Apple déjoue la crise. Le groupe voit son bénéfice net grimper de 18 % à 1,67 milliard de dollars, dans la dynamique de ses ventes d'iPhone.

Malgré la crise, Apple améliore ses résultats trimestre après trimestre. Le phénomène s'est encore vérifié sur le dernier semestre, sur lequel le groupe a nettement amélioré son bénéfice net (1,67 milliard de dollars, + 18 %) et son chiffre d'affaires (9,87 milliards de dollars, + 12 %).

Bien sûr, Apple profite toujours du succès de son iPhone. Ses ventes ont atteint 7,4 millions d'unités en trois mois, bien que les analystes en attendaient au moins 7,5 millions (mais de trop nombreuses ruptures de stocks l'en ont empêché). Il en avait écoulé 500 000 de moins sur la même période en 2008. De plus, le succès d'estime de son terminal rejaillit aussi sur ses gammes d'ordinateurs (+ 17 % en un an). De leur côté, les ventes d'iPod reculent cependant de 8 % à 10,2 millions d'exemplaires.

Le cours de bourse d'Apple bénéficie lui aussi de la capacité du groupe à traverser la crise. Celui-ci a gagné 120 % depuis le début de l'année. Et à en croire Steve Jobs, cette ascension n'est pas terminée. Le PDG prévoit en effet "une gamme très solide pour la saison des fêtes et des produits vraiment formidables en préparation pour 2010". Apple se montre donc optimiste pour les fêtes, d'autant que selon la Consumer Electronics Association (CEA), le panier moyen d'achats de produits électroniques devrait être en hausse de 8 % à 222 dollars à Noël.

IPhone / Apple