Orange poursuit sa stratégie d'exclusivité dans les contenus

Le futur PDG de France Télécom, Stéphane Richard, ne remet pas en cause la stratégie d'exclusivité d'Orange dans les contenus. Celui qui remplacera Didier Lombard le 1er mars prochain a validé la politique de Xavier Couture, à la baguette en la matière. Selon un document interne que s'est procuré "Les Echos", Orange va donc continuer à acquérir des droits d'exclusivité, comme il le fait déjà dans le cinéma (un minimum de 400 millions d'euros jusqu'en 2014) et le sport (avec notamment 203 millions investis par an pour le championnat de football de Ligue 1 jusqu'en 2012).

Cependant, le doute plane encore sur la viabilité d'une stratégie critiquée par l'Autorité de la concurrence et dans le rapport de Marie-Dominique Hagelsteen (lire l'article Vers une régulation du marché de gros audiovisuel ?, du 12/10/2010). Si l'Etat ne légifèrera finalement pas sur la question, les opérateurs concernés vont faire l'objet d'un "suivi renforcé" par l'Arcep, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et l'Autorité de la concurrence afin d'éviter toute distorsion de concurrence. Orange compte 596 000 abonnés à ses chaînes payantes sur ADSL.

Orange / ADSL