L'Argentine pourrait retirer sa licence à Telecom Argentina


Pour mettre fin à une situation de monopole sur son marché des télécoms, le gouvernement argentin veut inciter Telecom Italia à sortir du capital de Telecom Argentina.

Une cour de justice argentine a suspendu le calendrier - fixé par le gouvernement - de vente des parts de Telecom Argentina, que possède Telecom Italia. Suite à quoi le gouvernement, qui prévoit de faire appel de cette décision, a menacé de demander au Congrès de retirer sa licence à Telecom Argentina, si les "chicaneries légales" de ce différend antitrust ne sont pas rapidement réglées par la justice.

L'exécutif argentin affirme que le marché des télécoms du pays est devenu un monopole lorsque l'espagnol Telefonica a acquis une part du capital de Telecom Italia, les deux opérateurs européens détenant respectivement les deux principaux opérateurs argentins : Telefonica de Argentina et Telecom Argentina. Il a donc donné aux actionnaires de Telecom Italia jusqu'au 25 août 2010 pour revendre leurs parts de Telecom Argentina, en précisant toutefois qu'il prendrait un rôle plus actif dans le processus si rien n'était fait d'ici le 25 février.

Le ministre argentin du Plan a indiqué que Telecom Italia avait commencé à mettre en vente ses parts de Telecom Argentina en mai 2009 et avait déjà reçu des offres sérieuses. L'opérateur italien a toutefois déclaré refuser d'être obligé à vendre ses parts immédiatement et précisé qu'il examinerait les différentes offres avant de décider de vendre ou non.

Juridique / Telefonica