Telecom Italia est convoqué par le régulateur des télécoms

Telecom Italia a été contacté par l'autorité de régulation des télécoms italienne afin d'expliquer son projet de scission. Le plan présenté lundi 11 septembre par l'opérateur historique vise à séparer ses activités de réseau et de téléphonie mobile. Les observateurs y voient une première étape avant la vente de tout ou partie de son unité mobile Tim, évaluée à 35 milliards d'euros. Les trois autres opérateurs italiens appartiennent déjà à des capitaux étrangers. Le service de communication du chef du gouvernement, Romano Prodi, a révélé mercredi que des alliances entre le premier opérateur télécom italien et des partenaires étrangers avaient été envisagés, notamment avec News Corp, Time Warner et General Electric. Mediaset, le premier groupe de média d'Italie, contrôlé par l'ancien président du Conseil Silvio Berlusconi, a quant à lui exclu de faire une offre sur Tim.

Autour du même sujet