Time Warner reste entier

Finalement, le projet de Carl Icahn et de la Banque Lazard de démanteler Time Warner en divisant le groupe en quatre entités n'a pas abouti. Le raider qui détient 3 % des actions de Time Warner n'est pas parvenu à convaincre suffisamment d'actionnaires de la validité de son projet. A la place de cela, un accord à l'amiable a été trouvé avec la direction de la société. Celui-ci prévoit notamment le rachat pour 20 milliards de dollars d'actions, au lieu des 12,5 initialement prévus. La direction de Time Warner s'engage également à réduire ses coûts de structure de 1 milliard de dollars et à engager deux administrateurs indépendants.

AOL