Vivendi ne s'intéresse pas à l'opérateur mobile algérien OTA

Vivendi a démenti s'intéresser à l'opérateur mobile algérien Orascom Telecom Algérie (OTA), contrairement aux informations publiées par "La Tribune". Selon le quotidien économique, le conglomérat aurait entamé des discussions "très préliminaires", avec l'opérateur de téléphonie mobile algérien, filiale de l'égyptien Orascom. Avec 14 millions d'abonnés, OTA est le premier opérateur mobile d'Algérie. Orascom demanderait 10 milliards d'euros en échange de sa filiale, un montant jugé élevé compte tenu du nombre d'abonnés, estime la société de gestion d'actifs CM-CIC.

Autour du même sujet