GVT : Vivendi reste dans la course face à Telefonica

Le 3 novembre, Vivendi s'est dit satisfait de l'assemblée générale de l'opérateur sud-américain GVT durant laquelle ses actionnaires se sont mis d'accord pour lever leur dispositif anti-OPA, condition restrictive à l'offre de rachat émise par le groupe Français. Celui-ci n'a pourtant pas encore dévoilé de nouvelle offre, la dernière, amicale, valorisant le brésilien à 2 milliards d'euros alors que l'Espagnol Telefonica a proposé de son côté 2,5 milliards d'euros (lire l'article Telefonica surenchérit sur Vivendi pour le brésilien GVT, du 08/10/2009).

Ce dernier, quatre fois plus gros que Vivendi, compte bien défendre ses positions sur le continent sud-américain où il génère 40 % de son chiffre d'affaires. Et GVT est acteur très dynamique puiqu'il enregistre une hausse de 27 % de ses ventes au troisième trimestre 2009, comptant en tout 600 000 abonnés ADSL. Mais peut être que la décision de l'Anatel, le régulateur brésilien des télécoms, fera pencher la balance en faveur du Français.

Telefonica / Chiffre d'affaires