Comment optimiser l'achat de mots-clés dans l'e-tourisme Les meilleurs moments pour enchérir

Saisons, jours, heures... Compte-tenu de l'historique de l'annonceur ou du marché, il est aisé d'adapter ses enchères en fonction des moments où le taux de conversions est le meilleur. Par exemple, eSearch Vision indique que le terme "Ski" peut varier de 0,30 euros le clic en septembre à 0,55 euros en février, tandis que que le taux de conversion variera dans le même temps de 0,3 % à 0,5 %. Le coût par clic (CPC) sera certes plus élevé en saison, mais le cycle d'achat est aussi plus court, donc les enchères moins longues.

 

Pour François Houste, chez LSF Interactive, les annonceurs, surtout locaux car ils disposent de budgets moindres, ont tout intérêt à calquer leurs investissements au calendrier des événements majeurs qui interviennent à proximité – festivals, fêtes locales ou calendaires, vacances, changements climatiques, etc. - et qui sont susceptibles de leur amener des clients. Cela ne signifie pas qu'il faut stopper ses investissements en basse saison car, si le temps de décision d'achat est effectivement plus long, il y a toujours des conversions.

 

Enfin, d'après les analyses effectuées par eSearch Vision pour le secteur de l'e-tourisme, la journée de conversion phare est le dimanche tout d'abord, puis le lundi et le mardi. Quand aux heures, le taux de conversion est meilleur entre 18 et 23 heures, et même entre 21 et 23 heures les lundis et mardis. 

Enchères