L'américain Off & Away brade l'hôtellerie de luxe aux enchères


Créé par des anciens d'Amazon et d'Orbitz, Offandaway.com propose aux internautes d'acheter aux enchères des séjours dans des suites de luxe pour un prix dérisoire.

L'américain Off & Away veut démocratiser l'hôtellerie de luxe grâce aux enchères en ligne. Ce site, lancé à la fin du mois de mai aux Etats-Unis, propose aux internautes d'enchérir sur des séjours en hôtels de luxe allant de 4 à 5 étoiles uniquement. Offandaway.com promet des réductions pouvant dépasser 90 % du prix des chambres.

Chaque enchère organisée sur le site démarre à 0 dollar et ne comporte pas de prix de réserve. Comme sur un site d'enchères traditionnel, le meilleur enchérisseur emporte le produit mis en vente. Le modèle économique d'Off & Away repose sur le fait que les internautes doivent acheter des crédits pour pouvoir surenchérir. Au terme d'une vente, les participants malheureux auront donc dépensé la somme qu'ils étaient prêts à payer.

Pour inciter les internautes à participer aux ventes, Off & Away offre la possibilité aux perdants d'une vente d'utiliser leurs mises pour s'offrir un séjour parmi 50 000 hôtels partenaires du site. Dans le cas où un internaute s'offre un séjour dans l'hôtel pour lequel il participait à une vente, une réduction de 10 % du prix du séjour lui est accordée.

Parmi les enchères récemment terminées, un séjour de deux  nuits dans l'une des suites royales du Caesar's Palace à Las Vegas a été cédée à 360 dollars, contre un prix de vente normal de 2 200 dollars. Deux nuits dans l'une des suites d'un grand hôtel de Washington (1 950 dollars) ont même été adjugées à 53 dollars sur le site.

Créé par deux anciens d'Amazon, Doug Aley et Michael Walton (par ailleurs ancien responsable CRM d'Orbitz), Off & Away a déjà levé 1,25 million de dollars auprès de Madrona Venture Group.

Autour du même sujet