Les acteurs du voyage d'affaires sur Internet Vers une professionalisation accrue des entreprises

La crise économique qui a touché les entreprises les a poussé à faire des économies, notamment sur le poste voyage d'affaires. Non seulement les budgets ont baissé, mais la gestion des voyages d'affaires s'est également professionnalisée au sein des entreprises. Celles-ci faisant appel aux prestataires spécialisés, les Travel management compagnies (TMC), ou s'équipant directement en interne de solutions technologiques adaptées.

 

Selon American Express, le premier levier pour optimiser les budgets est ainsi la recherche des meilleurs tarifs au moment de la réservation, juste devant le recours accru aux TMC. En sixième position des leviers privilégiés mentionnés par les clients, figure le fait d'augmenter l'usage des outils de réservation en ligne. Et pour preuve : 71 % des politiques voyages mises en place en 2009 par les entreprises européennes comprennent la réservation en ligne, contre 67 % en 2008.

 

L'analyse des dépenses est d'ailleurs au centre de l'attention des sociétés, nécessitant la consolidation des données clients. Ainsi 61 % des entreprises européennes interrogées par American Express déclarent disposer en 2009 de la totalité des informations sur leurs dépenses, contre 37 % en 2008. A partir de là, 62 % des entreprises analysent leurs dépenses de voyage a posteriori, contre 52 % en 2008. Ce chiffre grimpe à 94 % pour les budgets supérieurs à 20 millions d'euros, 79 % pour ceux entre 5 et 20 millions d'euros.

 

Enfin, selon une enquête menée mi-2009 par l'Association française des travel managers (AFTM) qui regroupe 240 acteurs du marché, 99 % des responsables voyages d'affaires au sein des entreprises utilisent pour leur reporting les données issues des agences, 72 % celles des transporteurs, 63 % celles des cartes logées, 55 % celles fournies par les outils en ligne et 46 % celles des cartes d'affaires.

EXPEDIA