La location de vacances entre particuliers profite de la crise économique Des modèles de rémunération variés

Le principe du marché est de fournir sur Internet un service de consultation des annonces gratuit pour les vacanciers. Dans la majorité des cas, c'est le bailleur qui souscrit un abonnement auprès d'un site de location de vacances entre particuliers afin d'y voir diffuser son annonce. Les prix varient suivant les sites :

 de 69 à 99 euros selon la catégorie d'hébergement pour douze mois de diffusion sur MediaVacances.com,

 55 ou 75 euros selon la saison, 110 euros à l'année sur PAP Vacances,

 de 149 à 229 euros pour deux à douze mois de diffusion sur Abritel.fr, qui inclut une diffusion sur le site d'HomeAway, et hors option internationale,

 149 à 229 euros pour quatre à douze mois sur Homelidays.

 

Par ailleurs, "certains acteurs utilisent la publicité pour se rémunérer et proposer un service gratuit à la fois pour les vacanciers et les bailleurs, observe Cyrille Coiffet, chez Homelidays. C'est un modèle qui émerge notamment en Espagne, mais il est moins fiable que le modèle par abonnement, les contrôles sont moins nombreux, et donc le risque de fraudes plus important."

 

Pour éviter cela, Homelidays demande à ce que les visiteurs s'inscrivent pour pouvoir prendre contact avec les bailleurs et acceptent ainsi une charte de confiance à laquelle les bailleurs sont sensibles. "Nous mettons ainsi en place une certaine traçabilité des demandes et évitons les demandes fantaisistes." Au final le site dispose d'une base de contacts de 4,1 millions de membres à qui il adresse une newsletter bimensuelle.

 

sur le site d'homelidays, les internautes doivent s'inscrire pour pouvoir
Sur le site d'Homelidays, les internautes doivent s'inscrire pour pouvoir contacter les propriétaires. © Homelidays

Le business modèle basé sur la commission est davantage utilisé dans la location de vacances B to C, où des professionnels du secteur mettent à disposition des biens qu'ils gèrent, hôtels clubs, résidences, avec des services de restauration ou de loisirs par exemple. Un segment de marché qui ne concurrence pas vraiment la location de vacances entre particuliers, les services et les clients étant très différents.

Rémunération