Quel avenir pour les coffrets cadeaux sur Internet ? Un marché de 250 millions d'euros en 2009

 "L'UFC Que Choisir" estimait à 300 millions d'euros la valeur du marché des coffrets cadeaux en France en 2009. Mais la croissance a été moins forte que prévue en 2009. Le panier moyen a ainsi baissé de 20 à 25 % selon Alexis Vervelle, PDG de Weekentour. L'ensemble du marché des coffrets cadeaux (B-to-B et B-to-C) représenterait donc un volume d'affaires plus proche de 250 millions d'euros selon Smartbox, Happytime, ou encore 200 à 250 millions d'euros selon Wonderbox.

 

Traditionnellement, le prix des coffrets est fixe durant l'année, tout comme la commission touchée par les éditeurs de ces coffrets, à savoir entre 18 et 30 % explique Benoît Sineau, président d'Happytime, société qui édite Happybox fin 2009. "C'est un modèle qui fonctionnait très bien au début, tant que les volumes de vente étaient encore peu élevés. Mais ces derniers ont explosé en 2006-2007. Or les besoins des partenaires sont variables durant l'année, ce qui a créé des problèmes de disponibilité qui ont perturbé le marché en 2008 et 2009 notamment."

 

Pour Olivier Herr, fondateur et dirigeant de 2LO, société éditrice des Coffrets Infini, 10 % de l'activité du marché est générée sur Internet.

B to B / B to C