Envoyer Imprimer
Les créations d'entreprises augmentent de 1,5% en janvier après avoir reculé de 2,6% en décembre (Photo THOMAS SAMSON/AFP/Archives)

Mardi 14 février 2017, 09h56
Le nombre de créations d'entreprises en France a rebondi en janvier, augmentant de 1,5% après avoir reculé de 2,6% en décembre, a annoncé mardi l'Insee.

Au total, 47.008 entreprises ont été créées le mois dernier contre 46.331 en décembre, selon les données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables, précise l'institut dans un communiqué.

Les créations d'entreprises classiques, qui avaient reculé de 2,9% au cours du mois de décembre, ont repris leur progression, augmentant de 1,1%.

Les immatriculations de micro-entrepreneurs, qui s'étaient repliées en décembre, se sont aussi redressées, de 2,0%, selon l'Insee.

L'organisme public emploie le terme de "micro-entrepreneurs" pour désigner les "auto-entrepreneurs".

Le nombre des créations d'entreprises en décembre a été révisé: elles n'ont reculé que de 2,6% au dernier mois de 2016 au lieu de 3% comme initialement annoncé, a indiqué par ailleurs l'Insee.

Au cours des trois derniers mois, le nombre cumulé de créations a progressé de 7,7% par rapport à la même période un an plus tôt.

Les services aux entreprises et les transports "sont encore les secteurs qui contribuent le plus à la hausse globale", souligne l'organisme public dans son communiqué.

Au cours des douze derniers mois, les créations d'entreprises restent également en forte hausse (+6,2% après +5,5% en décembre et +5,7% en novembre).

"Cet accroissement est surtout porté par les créations de sociétés (+9,8 %) et celles d'entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs (+9,6 %)", relève l'Insee. "Les immatriculations de microentrepreneurs repartent à la hausse (+1,4% sur un an) pour la première fois depuis deux ans", ajoute l'organisme.

En données brutes, les demandes d'immatriculation de micro-entrepreneurs représentent 40,2% des entreprises créées au cours des douze derniers mois. Leur part était de 42,1% voilà un an.

Ce statut, entré en vigueur en 2009, permet aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité à titre principal ou complémentaire pour accroître leurs revenus, avec des démarches simplifiées et un régime fiscal avantageux.

Mais la loi Pinel, adoptée en 2014, y a apporté quelques modifications rendant ce statut un peu plus contraignant.

Envoyer Imprimer


Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2017 Agence France-Presse. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité Economie   Haut de page
 

Annonces Google

 

Sondage

Le montant des salaires des grands patrons français vous choque-t-il ?

Tous les sondages