Envoyer Imprimer
Le syndicat Unite affirme que des employés pourraient perdre jusqu'à 160.000 livres de revenus (190.000 euros (Photo CHRISTOF STACHE/AFP/Archives)

Mercredi 19 avril 2017, 14h50
Des salariés de BMW se sont mis en grève mercredi dans trois usines au Royaume-Uni contre un changement de leur système de retraite, une première dans l'histoire du constructeur automobile allemand dans ce pays, ont annoncé syndicat et direction.

A l'appel du syndicat Unite, des employés ont cessé le travail sur le site d'Oxford (sud de l'Angleterre), qui assemble les petites voitures haut de gamme Mini et où la production a dû être stoppée, ainsi qu'à Swindon (sud), d'où sortent des pièces détachées, et Hams Hall (centre), spécialisé dans les moteurs.

Une autre usine appartenant à BMW et située à Goodwood (sud), où sont assemblées les célèbres voitures Rolls-Royce, n'a pas été pas touchée par cet arrêt de travail.

Unite a toutefois averti qu'il ne s'agissait que d'une première journée d'un mouvement social qui devrait se prolonger par sept autres jours de grève sur les sites britanniques de BMW d'ici à la fin mai.

Le secrétaire général du syndicat, Len McCluskey, a déploré que la main d'oeuvre soit contrainte à ce mouvement de "dernier recours" contre ce que Unite considère comme "un vol des pensions de retraite".

La direction du constructeur a annoncé l'an passé la mise en place d'un nouveau système pour les pensions de retraite de ses salariés, qui doit entrer en application le 31 mai. Unite affirme que parmi les 5.000 employés affectés, certains pourraient perdre jusqu'à 160.000 livres de revenus (190.000 euros).

Le constructeur a déclaré regretter cette grève et appelé à des discussions. Il juge le système actuel de pensions "insoutenable pour les employés comme pour l'entreprise".

BMW emploie directement quelque 8.000 personnes au Royaume-Uni, auxquelles s'ajoutent 14.000 employés de son réseau local de concessionnaires.

Envoyer Imprimer


Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2017 Agence France-Presse. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité Economie   Haut de page
 

Annonces Google

 

Sondage

Le montant des salaires des grands patrons français vous choque-t-il ?

Tous les sondages