Envoyer Imprimer
La ministre du Travail Muriel Pénicaud, le 10 juillet 2017 à l'Assemblée Nationale, à Paris (Photo bertrand GUAY/AFP/Archives)

Lundi 17 juillet 2017, 18h55
Le ministère du Travail va bénéficier d'une enveloppe supplémentaire de 13.000 contrats aidés pour 2017, financée grâce à une rallonge de 450 millions d'euros, a-t-on appris lundi auprès du ministère, confirmant une information des Echos.

Le cabinet de la ministre Muriel Pénicaud a indiqué à l'AFP avoir obtenu une "rallonge de 450 millions d'euros prévue dans la loi de finances", qui permettra notamment de financer "13.000 contrats aidés supplémentaires" cette année.

Le budget pour 2017 prévoyait déjà 280.000 nouveaux contrats aidés, mais le gouvernement de Bernard Cazeneuve en avait programmé 189.500, soit les deux tiers, au seul premier semestre. Quelque 293.000 contrats sont désormais prévus pour l'ensemble de l'année.

Selon Les Echos du 13 juillet, une enveloppe d'environ "200 millions d'euros", que le gouvernement dégagera grâce à des "annulations de crédits dans d'autres ministères", financera ces contrats supplémentaires. Le reste de la rallonge budgétaire, soit environ "260 millions" selon le quotidien économique, serait affecté au plan de formation des demandeurs d'emploi.

Ces crédits supplémentaires sont accordés au ministère du Travail au moment où il est demandé à la plupart des ministères de faire des économies pour tenir l'objectif de 3% de déficit public en 2017.

Envoyer Imprimer


Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2017 Agence France-Presse. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité Economie   Haut de page
 

Annonces Google

 

Sondage

Le montant des salaires des grands patrons français vous choque-t-il ?

Tous les sondages