Envoyer Imprimer
Cinq véhicules autonomes et électriques vont assurer un service de mobilité à la demande dans la Métropole Rouen Normandie (Photo GABRIEL BOUYS/AFP/Archives)

Mardi 03 octobre 2017, 09h27
Cinq véhicules autonomes et électriques assureront, d'ici au printemps prochain, un service de mobilité à la demande dans la Métropole Rouen Normandie, a-t-on appris lundi auprès de la collectivité.

Via une application pour smartphone, les usagers pourront "commander" une voiture afin d’effectuer leur trajet sur un parcours de dix kilomètres comportant, au total, dix-sept arrêts. "La circulation se fera en conditions réelles sans aucun aménagement spécifique", a souligné Frédéric Sanchez (PS), président de la Métropole Rouen Normandie, précisant que "le service devrait être gratuit".

Les voitures -quatre Renault Zoé et une navette de plus grande taille- rouleront à la même vitesse que les véhicules classiques et seront programmées pour réagir à tout événement imprévu.

Dans un premier temps, une présence humaine sera néanmoins assurée à l’intérieur des habitacles. "Il s’agit de réassurer le dispositif techniquement et de rassurer psychologiquement les usagers", a justifié M. Sanchez, selon lequel cette initiative est "une première au niveau européen".

Depuis plusieurs années, la collectivité entend se positionner comme un territoire pilote en termes de mobilité connectée. "La concurrence est forte en la matière et cette expérience doit permettre au territoire métropolitain de garder un temps d’avance", a estimé l'élu.

Ces véhicules circuleront sur trois itinéraires distincts dans le secteur du Madrillet, au sud de Rouen.

L’expérimentation doit durer deux ans pour un coût de 11 millions d’euros financé par la métropole de Rouen, la Région Normandie, l’État, l’Union européenne, Renault, Transdev (filiale de la Caisse des Dépôts) et la Matmut.

Envoyer Imprimer


Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2017 Agence France-Presse. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité Economie   Haut de page
 

Annonces Google

 

Sondage

Le montant des salaires des grands patrons français vous choque-t-il ?

Tous les sondages