Envoyer Imprimer
Wall Street baisse un peu (Photo Bryan R. Smith/AFP/Archives)

Vendredi 17 mars 2017, 22h06
Wall Street a fini proche de l'équilibre vendredi à l'issue d'une séance pendant laquelle les investisseurs se sont maintenus en retrait: le Dow Jones a perdu 0,10% et le Nasdaq est resté presque stable.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 19,93 points à 20.914,62 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 0,24 point à 5.901,00 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 3,13 points, soit 0,13%, à 2.378,25 points.

"C'était une séance tranquille, (...) les investisseurs se remettant à se demander ce qui pourrait faire dérailler la Bourse", a reconnu Sam Stovall, de CFRA.

Les principaux indices sont passés tour à tour dans le rouge et le vert, l'instabilité étant accentuée par une séance trimestrielle des "quatre sorcières" avec l'expiration simultanée de plusieurs catégories d'options et de contrats à terme.

Si Wall Street n'a guère fait de progrès depuis le début mars, elle reste proche de niveaux sans précédent à l'issue d'une semaine dominée par la décision de la Réserve fédérale (Fed) de relever ses taux, une annonce a priori bien accueillie.

"La Fed a fait, à peu de choses près, ce à quoi on s'attendait et a même pris un ton légèrement plus accommodant que prévu", ne laissant pas entrevoir un resserrement monétaire trop rapide cette année, a résumé M. Stovall.

Vendredi, c'étaient encore les commentaires de cette décision qui dominaient les propos d'analystes, éclipsant les quelques indicateurs du jour aux Etats-Unis, d'ailleurs assez encourageants: si la production industrielle a stagné en février, un indice a fait état d'une hausse du moral des ménages en mars.

La Bourse a observé "une consolidation avant le week-end et il n'y a vraiment pas grand-chose à en dire", a conclu Karl Haeling, de LBBW.

- Tiffany avance -

Parmi les valeurs, l'éditeur de logiciels Mulesoft a bondi de 45,59% à 24,75 dollars pour son entrée en Bourse, par rapport à un prix d'entrée de 17 dollars.

Egalement dans le secteur, Adobe Systems a avancé de 3,81% à 127,01 dollars après avoir annoncé de nettes progressions de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices au dernier trimestre.

Le joaillier Tiffany, qui a fait part de ventes et d'un bénéfice net en baisse en 2016 mais supérieurs aux attentes, a gagné 2,71% à 92,42 dollars, à l'occasion de ses premiers résultats publiés depuis l'annonce en février du départ de son PDG, le français Frédéric Cumenal.

Le laboratoire pharmaceutique Amgen a chuté de 6,38% à 168,61 dollars, sans bénéficier de l'issue d'un essai clinique d'un nouvel anti-cholestérol: si ce traitement réduit le risque de mortalité cardio-vasculaire, les analystes semblent déçus par l'ampleur des résultats qui étaient très attendus.

L'avionneur Boeing a pris 1,07% à 180,10 dollars après l'annonce de la signature d'un contrat à près de 3,5 milliards de dollars avec l'armée américaine pour la vente d'hélicoptères Apache, le groupe précisant que l'opération impliquait également "un client extérieur aux Etats-Unis".

Le fonds KKR a cédé 1,04% à 18,16 dollars après l'annonce du rachat de l'assureur USI au canadien Onex, réalisé de concert avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

Le marché obligataire avançait. Vers 20H30 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissant à 2,502%, contre 2,536% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,109%, contre 3,146% précédemment.

Envoyer Imprimer


Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2017 Agence France-Presse. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité Economie   Haut de page
 

Annonces Google

 

Sondage

Le montant des salaires des grands patrons français vous choque-t-il ?

Tous les sondages