...et les édulcorants sont soumis aux critiques

L'agence européenne de sécurité alimentaire considère que l'aspartame reste sûr pour la consommation humaine. © Richard Griffin - Fotolia.com

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la stagnation du marché des édulcorants. D'abord, le goût de l'aspartame perçu comme désagréable par certains, ainsi que l'image "chimique" de ce produit.

Mais surtout, l'aspartame a fait l'objet de plusieurs études mettant en cause son innocuité. "Des études mal menées", rétorque Olivier Badinand, qui rappelle que l'aspartame est l'un des ingrédients alimentaires parmi les plus testés au monde. De fait, toutes ces études ont été invalidées par les autorités sanitaires françaises et européennes. "Mais les rumeurs persistent même si elles sont démenties", regrette Olivier Badinand.