L'industrie agroalimentaire déjà conquise

Avec les yaourts Taillefine à l'extrait de stévia, Danone espère redynamiser le marché de l'allégé. © Danone

Chez les industriels, l'attentisme a fait place à l'enthousiasme. Trop heureux de remplacer leurs édulcorants chimiques par un produit d'origine naturel, ils ont commencé à massivement communiquer sur de nouveaux produits avant même leur sortie.

Coca-Cola par exemple a lancé début 2010 une version au stévia de Fanta Still, Joker un jus de fruits et Danone une gamme de yaourts allégés au mois de juin. Wrigley's s'apprêterait aussi à lancer un chewing-gum au Rébaudioside A.

Restent deux freins principaux : le goût de réglisse, qui oblige pour l'instant à rajouter un peu de sucre dans les recettes, et le prix : la stévia a un coût de revient deux à trois fois plus élevé que le sucre.