Même combat, mêmes armes

En 2009, Canderel a lancé un étui pocket customisé par le porcelainier Bernardeaud. © Canderel

Autre idée commune aux deux segments : les séries limitées. Beghin Say édite déjà depuis plusieurs années des morceaux de sucre à thème à collectionner. Canderel, de son côté, vend ses étuis "Pocket" quasiment comme des accessoires de mode, avec des packaging customisés par des grands couturiers. En 2008, la marque avait même sorti un coffret incrusté des cristaux en partenariat avec Swarovski.

"Ces partenariats nous permettent de sortir de l'univers alimentaire et d'élargir notre communication" explique Olivier Badinand, le directeur marketing. Ils augmenteraient aussi les ventes de 15%, selon la marque.