5 personnes sur la chaîne du Noisettor

Avant son intégration dans la pâte, la praline (mélange de noisettes et de sucre) est travaillée également manuellement sur une table à 70°C afin d'atteindre la bonne viscosité, ni trop fluide, ni trop dure. Le Noisettor est le bonbon qui demande le plus de manipulations. Il suffit normalement de 2 à 3 personnes par ligne de fabrication.
©  Cécile Debise/JDN