Le marché du pet-food, les aliments pour chiens et chats, est dominé par Nestlé et Mars Royal Canin mise sur l'argument santé

royal canin axe sa stratégie sur la taille, l'âge et la race des chiens.
Royal Canin axe sa stratégie sur la taille, l'âge et la race des chiens. © Royal Canin

Racheté par Mars en 2002, Royal Canin (480 millions d'euros de chiffre d'affaires à l'époque) joue à fond le positionnement santé cher à son fondateur, un vétérinaire. "Après une segmentation de notre offre par taille puis par âge, nous avons choisi de développer des solutions nutritionnelles de plus en plus précises, donc adaptées aux besoins de certaines races", raconte Jean-Christophe Flatin, le président de Royal Canin. Une option stratégique qui oblige la marque à explorer de véritables niches. Royal Canin propose ainsi plus de 450 références : du spécial berger allemand junior au spécial labrador retriever adulte jusqu'aux petits packs pour chihuahua. Une spécialisation que Royal Canin peut faire payer très cher, puisque le prix au kilo de ses produits oscille entre 5 et 6 euros en moyenne et peut même flamber à 9 euros (soit le prix d'un poulet Label Rouge !). "Chaque produit répond à une nécessité nutritionnelle scientifiquement prouvée," complète Christian Vignaud, le directeur général France, bien décidé à se distinguer des concurrents, et même du "cousin" Mars Petcare. "Il n'y aucune synergie hard entre eux et nous, chacun mène sa vie en bonne intelligence," indique  Jean-Christophe Flatin. Au contraire des marques de Mars, Royal Canin est uniquement distribué dans les magasins spécialisés, les vétérinaires (20% de son chiffre d'affaires) et les éleveurs (10%).

ROYAL CANIN / Chiffre d'affaires