McDonald's n'a pas oublié le Cantal ADN français, succès mondial

Les mêmes calculs ont été faits du côté de chez McDonald's. Les nouveaux burgers fromagers, vendus au prix des gros sandwiches, bénéficieront des mêmes marges. Une bonne opération financière pour la chaîne qui poursuit son implantation dans le paysage gastronomique français. Cette intégration, McDonald's l'a initiée au début des années 2000, une fois l'orage de la Vache folle passé et la carte de la transparence mise sur la table. L'enseigne lance alors son burger à la Raclette. "Au départ, les consommateurs venaient dans nos restaurants pour chercher une tranche d'Amérique, se souvient le vice-président marketing. Ce que nous proposons encore et que nous proposerons toujours. Nous nous sommes adaptés au territoire et avons équilibré le côté ""US" de la marque en apportant une touche d'ADN français à nos menus ". Cette stratégie permet à McDonald's France de se placer aujourd'hui sur la seconde marche du podium mondial en termes de ventes. "Notre chiffre d'affaire représente 4,2 milliards sous enseigne française", précise Nawfal Trabelsi.

nawfal trabelsi, vice-president marketing france et europe du sud.
Nawfal Trabelsi, vice-president marketing France et Europe du Sud. © Christelle Vogel

 

Boulot, McDo, dodo

 En 20 ans, "McDo" a réussi le pari de diversifier sa clientèle. "Dans les années 1990, on croisait principalement des familles avec de jeunes enfants et des adolescents dans nos restaurants, se souvient Nawfal Trabelsi. Aujourd'hui, grâce à nos nouvelles offres, il est courant de voir des personnes plus âgées prendre place à nos tables pour se restaurer rapidement entre midi et deux." Le vice-président marketing indique se rendre environ 16 fois par an dans un restaurant de son groupe. Il se situe dans la moyenne française.

 

ADN / McDonald's