Du blé au rendement dopé pour diminuer la surface des champs

le blé est la deuxième céréale la plus cultivée au monde et son rendement tend à
Le blé est la deuxième céréale la plus cultivée au monde et son rendement tend à stagner depuis 20 ans. © Mykola Mazuryk - Fotolia.com

En annihilant l'action d'un gène responsable de la fabrication d'amidon dans la plante, des chercheurs du CSIRO et du GRDC, deux agences de recherche australiennes, ont obtenu un blé avec un rendement amélioré de 30%. La modification a généré des grains plus gros, des épis plus nombreux et une augmentation du nombre de graines par épi.

Le blé jusqu'ici peu concerné par les OGM fait l'objet de recherches de plus en plus approfondies. C'est en effet la deuxième céréale la plus cultivée dans le monde et son rendement tend à stagner depuis 20 ans. Monsanto et BASF mènent également de leur côté des études sur deux blés génétiquement modifiés à haut rendement. D'autres recherches portent sur du blé capable de pousser sur des sols salinisés, un problème qui affecte de plus en plus de terres.