Immatriculations de voitures : le marché français en baisse en février

Ventes de voitures En février 2017, les ventes de voitures particulières neuves reculent de 2,9% sur un an, en données brutes, à 161 885 unités.

En février, les ventes de voitures particulières neuves chutent de 2,9% sur un an en France. Les constructeurs automobiles français font beaucoup moins bien que leurs homologues étrangers : ils voient leurs ventes reculer de 5,8% alors que les constructeurs étrangers voient quant à eux leurs immatriculations augmenter de 0,4% sur la même période. 

Dans le détail, en France, Peugeot, Renault et Citroën voient leurs ventes régresser en février, avec respectivement -7,7%, -6,3% et -3,1%. DS, de son côté, voit ses ventes s'écrouler (-34%). Les immatriculations de Dacia, la griffe low-cost de Renault, sont quant à elles en nette hausse (+5,6%).

A noter que les ventes de voitures particulières neuves enregistrées par les constructeurs étrangers progressent de 0,4% après avoir augmenté de 10,3% le mois précédent. Les constructeurs français passent quant à eux de +10,8% en janvier à -5,8% en février.

Citroën enregistre une baisse de 4% de ses ventes en cumul sur douze mois par rapport à février 2016. Peugeot et Renault, elles, connaissent une nette augmentation : leurs ventes cumulées sur douze mois progressent respectivement de 3% et 7%. Dacia, la griffe low-cost de Renault, voit quant à elle ses immatriculations chuter de 7%.

Chaque mois le CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles) recense le nombre de véhicules neufs immatriculés dans l'Hexagone. Il fournit un chiffre global, mais aussi sa répartition par constructeur, permettant ainsi de dégager pour chaque marque des parts de marché.

 

Tous les indicateurs économiques

Peugeot / CITROEN

Annonces Google