L'étonnant projet de Rotterdam pour remplacer l'asphalte sur les routes

Une route fabriquée en plastique recyclé verra bientôt le jour dans la ville hollandaise.

Etes-vous hanté par des images de plastique tourbillonnant dans le continent de déchets du Pacifique Nord dès que vous jetez une bouteille de soda ? L'entreprise de construction hollandaise VolkerWessels a trouvé un moyen unique pour alléger votre culpabilité : le projet PlasticRoad qui vise à bâtir des routes entièrement en plastique recyclé récupéré dans les océans et les usines d'incinération.

Dévoilée en juillet, l'idée a rapidement attiré l'attention de la mairie de Rotterdam. La ville a offert à VolkerWessels un endroit pour tester PlasticRoad. La première route en plastique sera en fait une piste cyclable. The Guardian a indiqué que sa construction durerait trois ans.

Le projet précise que les portions de routes seront fabriquées en usine puis assemblées sur le chantier, à l'image des jeux de construction Lego. Cette conception permettra de créer à même les blocs des cavités pour les capteurs de circulation et les lampadaires avant qu'ils ne quittent l'usine. Ils seront creux afin de faciliter l'insertion de câbles et de canalisations ultérieurement.

VolkerWessels envisage de recycler le plastique des routes usées afin d'en construire de nouvelles.

PlasticRoad sera constituée de blocs creux afin de permettre l'insertion ultérieure de câbles et de canalisations. © VolkerWessels

Si tout se passe bien, le projet PlasticRoad sera étendu à d'autres zones de Rotterdam, voire à d'autres villes.

Quel est l'intérêt du plastique comme alternative à l'asphalte, cette substance noire, épaisse et collante qui a toujours été le matériau privilégié par les ingénieurs routiers ?

D'après l'entreprise, une route fabriquée en plastique recyclée pourrait résister à des températures comprises entre -40 et 80 degrés Celsius. Elle aurait une durée de vie trois fois supérieure à celle d'une route traditionnelle (potentiellement 50 ans), ne "souffrirait pas de l'érosion" et demanderait moins de maintenance, ce qui pourrait limiter les embouteillages.

Remplacer l'asphalte par le plastique est intéressant si l'on prend en compte l'impact des matériaux plus traditionnels sur l'environnement. Chaque année, l'asphalte est coupable du dégagement dans l'atmosphère de 1,6 million de tonnes de CO2. Selon The Guardian, cette quantité représente 2% des émissions totales de carbone générées par le transport routier.

PlasticRoad n'en est encore qu'à l'état de projet mais nous avons déjà eu un aperçu de son fonctionnement. La ville indienne de Jamshedpur a construit près de 50 kilomètres de route en partie, si ce n'est entièrement, en plastique recyclé. Des bouteilles et des emballages alimentaires ont été transportés dans des centres de collecte, réduits en morceaux et mélangés à l'asphalte. 

Quoiqu'il en soit, l'idée lancée par VolkerWessels est prometteuse pour résoudre le problème épineux des déchets plastiques dans le monde.

 

Article de Shivam Saini. Traduction par Manon Franconville, JDN.
Voir l'article original : A Dutch city has come up with a genius plan that could eventually eliminate asphalt roads

Autour du même sujet