Partager cet article

RSS
Journal du Net > Economie  Untitled Document > Produits de luxe pour toutous branchés
Le shampoing d'Anju Beauté "Energie Pure", sans colorant ni parfum, se vend près de 30 euros le litre.
Photo © Anju Beauté

Après le shampoing pour cheveux secs, le shampoing pour poil dur, de la société Anju Beauté, spécialisée dans "les cosmétiques de luxe pour chiens et chats". Le fondateur, Philippe Liouche raconte avoir travaillé avec "un grand laboratoire français de cosmétique humain" pour élaborer ses produits naturels. Et se vante de vendre "probablement le meilleur démêleur au monde".

Croissance supérieure à 100 %

Fondée en 1984, Anju Beauté a connu quelques années compliquées avant de véritablement prendre son envol en 2001. Depuis cette année-là, "le chiffre d'affaires explose", assure Philippe Liouche, pour s'établir désormais à un rythme de croissance supérieur à 100 %.


Entre 2001 à 2005, les clients d'Anju Beauté étaient les salons de toilettage et les éleveurs. Mais depuis deux ans, cet ancien directeur commercial et marketing de Sony a décidé de s'adresser au grand public. Il négocie actuellement avec "deux chaînes de distribution française" et ses produits devraient bientôt prendre place dans les rayons du BHV, assure-t-il. De quoi conquérir un marché hexagonal qui pour l'instant lui échappe, 80 % de son chiffre d'affaires se faisant à l'export.

Pour 25.000 euros, la salon A. D. PAris s'est offert un espace spa de 25 m². Photo © DR

Plus confidentiel encore, "l'espace spa pour les animaux à quatre pattes", créé l'an dernier par Marie Cavalieri d'Oro dans son salon de toilettage du 16e arrondissement de Paris, A. D. Paris (20, rue de Longchamp). Grâce à un investissement de 25.000 euros, cette "adepte des cures" qui ne voyait pas pourquoi le chiens et chats "devaient être privés des mêmes plaisirs que leurs maîtres", propose aromathérapie et "enveloppement de boue thermale". Deux soins qui se facturent entre 30 et 50 euros selon la taille du chien et le temps de la prestation. Pour l'instant, le succès se dessine "tranquillement", assure la propriétaire des lieux. En moyenne, deux clients à poils par jour sont confiés à ses mains expertes.

JDN Economie Envoyer | Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT