17e ex aequo : Ségolène Royal, 40 000 euros

ségolène royal.
Ségolène Royal. © Pawel Nowik - Fotolia.com

La présidente de Poitou-Charentes fait partie de ces personnalités qui n'ont pas toujours hésité à mettre en scène leur vie privée. Du coup, les journaux people se permettent parfois des révélations à ses dépends. L'ancienne candidate à l'élection présidentielle attaque dans ce cas en référé.

Voici a ainsi été condamné à lui verser 7 000 euros pour des photos volées prises avec Bruno Gaccio. Condamnation identique pour Closer et un peu moins sévère pour France Dimanche (4 000 euros). Le tribunal de Nanterre a en revanche été plus sévère avec Paris Match. Le magazine fut le premier à révéler sa relation sentimentale avec André Hadjez. Un scoop, photos à l'appui, qui a coûté 14 000 euros à l'hebdomadaire.