Les pâtes, c'est pas cher et ça peut dépanner

les ventes de pâtes sont peu influencées par le prix.
Les ventes de pâtes sont peu influencées par le prix. © Photomontage JDN / Telemarket / Thinkstock

Produit de nécessité, les pâtes sont perçues comme ayant un prix bas. Peu importe alors les quelques centimes de hausse ou de baisse. Lorsque le prix du blé (et donc le prix des pâtes) a flambé en 2008, il a fallu attendre plusieurs mois avant d'observer une timide baisse des ventes.

Certes, on peut toujours substituer aux pâtes le riz ou d'autres céréales, mais ces dernières sont le plus souvent encore plus chères. Du coup, les grandes marques n'hésitent pas à lancer des innovations "premium" (pâtes intégrales, aux légumes...)