Total : une usine à start-up innovantes pour disrupter le marché

A l'approche de la Nuit du Directeur Digital, le 16 juin prochain, Marc Gigon, directeur digital de la branche Marketing et Services du groupe Total, présente le projet dont il est le plus fier.

Marc Gigon est directeur digital de Total Marketing et Services. © Total

Le 16 juin prochain, la Nuit du Directeur Digital récompensera les meilleurs CDO de l'année. En amont de l'événement, le JDN présente les 20 projets dont sont le plus fiers une sélection de CDO qui n'ont qu'un objectif : mener la transformation numérique de leur entreprise.

Présentation générale du projet

L'usine à start-up de la branche Marketing & Services de Total est un processus qui permet de mettre au plus vite à l'épreuve du marché de nouveaux services ou produits, avec des étapes strictes de "go / no go" qui reproduisent les méthodes de décisions du cercle d'investisseurs (amorçage, series A, etc.).

"Les idées viennent de chez Total, de l'observation des points de frottement dans les parcours clients et elles sont réalisées par des prestataires externes. Au début, il n'y a que des consultants. L'intrapreneur Total arrive progressivement sur le projet, en fonction de son avancée", détaille Marc Gigon.

Enjeu pour l'entreprise

"Ce processus nous permet d'économiser beaucoup de temps et d'argent en faisant valider très tôt par les clients les idées que nous avons. Il s'agit aussi de prévenir la disruption sur nos marchés en la créant nous-même. Nous avons là la possibilité de créer des start-up qui correspondent aux services que nous voulons offrir plutôt que d'acheter des sociétés qui n'offrent que partiellement ce que nous souhaitons, et avec des valorisations parfois trop élevées pour nos critères d'investissement."

Le projet, étape par étape

"La transformation digitale de la branche a débuté en 2012 par la prise de conscience du nouvel environnement que la révolution digitale apportait et de son impact probable sur les activités de la branche Marketing & Services", explique Marc Gigon.

Entre 2013 et 2014, de nombreux projets ont été lancés, dans tous les métiers et dans de nombreux pays, financés par la direction digitale créée fin 2012. Ces projets ont été progressivement regroupés et priorisés en fonction des grands enjeux business et par types de clients.

"2015 a été une année cruciale car nous avons lancé le déploiement des promesses clients digitales, à savoir un minimum de service digitaux que tous nos clients doivent pouvoir trouver, partout, dans toutes nos filiales et tous nos métiers. Nous avons ciblé 15 pays clés et les chantiers sont en cours", poursuit Marc Gigon.

"Nous avons compris que ces projets permettaient la mise à niveau de notre marketing et de nos méthodes commerciales mais qu'il manquait quelque chose dans notre dispositif pour nous défendre contre de nouveaux concurrents. C'est comme cela qu'est née l'usine à start-up", ajoute-t-il.

Chaque projet est vu comme une start-up, avec trois phases toutes validées par le comité directeur de la branche : l'étude d'opportunité, le prototypage et le premier test client sur une zone réduite puis enfin le lancement commercial.

La phase 1 s'est achevée en février 2016, après avoir débuté mi-novembre 2015. Deux projets ont déjà été éliminés et il en reste donc 7 en phase 2. Une nouvelle étape qui prendra fin entre juin et septembre 2016.

Les 9 premiers projets proposés en phase 1 vont de la télémédecine dans les stations-services en Afrique à la création de services de maintenance industrielle grâce à l'IoT, en passant par le lavage automobile et la livraison à domicile de bouteilles de gaz.

Pourquoi il en est le plus fier

"Ce projet vient couronner trois années passionnantes autour de la transformation digitale de la branche Marketing et Services. C'est la confiance acquise par la réussite des projets des années passées qui m'a permis d'avoir l'accord pour lancer un tel mécanisme. Nous sommes devenus assez mûrs sur le digital pour prendre des risques et lancer des projets très innovants, inenvisageables il y a encore 3 ans."

  • Entreprise : Total Marketing & Services
  • Nombre de salariés : 30 000
  • Nombre de salariés concernés : NC
  • Coût du projet : NC
  • Economies générées : NC
  • Voir le site de la Nuit du Directeur Digital

Total / Nuit du directeur digital