Les marques parlent aux lecteurs du JDN - en savoir plus ?

Plus que des fabricants de papier, des thermiciens

Plus que des fabricants de papier, des thermiciens Pour le groupe Norpaper, améliorer sa consommation énergétique, et donc sa compétitivité, était une question de survie.

L'industrie papetière est particulièrement énergivore. Pour améliorer sa consommation énergétique, le fabricant de papier Norpaper a fait appel à EDF Entreprises et a souscrit à l'offre Plan de Productivité Energies (PPE). Une condition essentielle à sa compétitivité, voire à sa survie.

Les coûts énergétiques : une question de survie

Longtemps intégré à un grand groupe, Norpaper avait accès à des conseils de spécialistes qui l'aidaient à réduire sa consommation énergétique. Mais en 2011, les actionnaires ont changé, cet atout a disparu et l'entreprise a dû s'adapter.

Quand on sait que dans l'industrie papetière, environ 20% du prix de revient correspond à la dépense énergétique, dont un tiers pour l'électricité et deux tiers pour la vapeur, on comprend mieux Frédéric Flaccus, Directeur Energie Qualité Environnement qui s'inquiète en ces termes : "la question des coûts énergétiques devient une question de survie. Pour éviter de disparaître, il faut s'atteler à réduire notre facture énergétique et à réaliser des économies d'énergie substantielles".

La vapeur au cœur du système

La question de l'optimisation énergétique est donc au cœur-même du processus de production. Pour mieux la comprendre, il faut savoir qu'une machine à papier fonctionne en trois temps :

1. La déshydratation de la feuille par gravité,

2. Un système de presse pour essorer le papier,

3. Une sécherie composée de cylindres chauffés à la vapeur qui permettent d'évaporer l'eau résiduelle.

usine papier
Dans l'industrie papetière, environ 20% du prix de revient correspond à la dépense énergétique. © OlesiaRu - Fotolia.com

Norpaper dispose de trois machines qui produisent environ 150 000 tonnes de papier par an. Cette production représente une puissance électrique de 10 MW et une consommation vapeur de 240 000 T.
On comprend mieux que l'optimisation de la consommation de vapeur constitue sa priorité.

Une solution d'excellence...

Frédéric Flaccus, en quête d'une solution pour améliorer la consommation énergétique de sa société, a fait appel à EDF Entreprises et s'est vu orienté vers le Plan de Productivité Energies. Grâce à ce contrat, son équipe bénéficie dorénavant de l'accompagnement de spécialistes qui excellent, bien au delà d'une expertise en électricité et en vapeur, dans la question de l'optimisation énergétique.

... basée sur un principe d'engagements réciproques

Ainsi, EDF Entreprises s'est engagé à aider Norpaper à réaliser des économies en apportant son savoir-faire, ses méthodes et ses moyens de mesure d'un côté.

Et de l'autre, Norpaper s'est engagé à réaliser les investissements préconisés – ces préconisations devant atteindre des taux de rentabilité internes inférieurs à 36 mois et être compatibles avec leurs capacités d'investissement de bien sûr.

Huit projets prioritaires

L'objectif central du PPE était clair : réduire la consommation énergétique de l'entreprise en commençant par le poste vapeur.

Pour ce faire, l'équipe EDF Entreprises a réalisé, en une journée, un diagnostic énergétique complet sur site. A l'issue de ce diagnostic, huit projets prioritaires, dont deux sont déjà lancés, ont été définis.

La deuxième priorité est le poste des pompes à vide très énergivores. EDF Entreprises a évalué un potentiel de gain d'environ 95 k€/an

Le premier de ces projets concerne l'amélioration des circuits de calorifugeage de la vapeur. Sur ce point, EDF Entreprises a identifié un gain annuel de 25 k€/an pour un investissement de 19 k€.

La deuxième priorité est le poste des pompes à vide très énergivores. Là encore, EDF Entreprises a évalué un potentiel de gain d'environ 95 k€/an.

Quant au troisième projet à venir, particulièrement ambitieux, il représente un coût d'environ 650 k€. Pour limiter les pertes calorifiques, Norpaper s'attellera au remplacement de la hotte semi-ouverte de sa sécherie par une hotte fermée. L'accompagnement d'EDF Entreprises sera d'autant plus important pour ce projet-ci qu'il devra être dimensionné précisément et que ses retours sur investissements devront être calculés en fonction des analyses sur site.

Un accompagnement aux bénéfices concrets

Pour une PME comme Norpaper, PPE, en plus de son avantage purement économique, est un contrat aussi structurant sur le plan méthodologique qu'organisationnel, ce qui est primordial.

Au delà de l'accompagnement au quotidien, les quatre experts EDF Entreprises sont dotés d'outils technologiques performants (équipements de mesure de la vapeur avec caméra thermique, outils de modélisation, etc.) et connaissent parfaitement les process. Leur niveau de compétence et leur participation aux comités de site et de pilotage sont aussi des atouts indiscutables.

En 9 mois à peine, le support de ces experts a permis à Norpaper d'avancer de manière significative dans sa route vers les économies.

 

En savoir plus :

http://entreprises.edf.com/performance-energetique/diagnostic-consommation-energetique/plan-de-productivite-energies-280105.html

 

Retrouvez l'ensemble du dossier "Economies d'énergie"

EDF ON AIR