Le Chili entre dans le top 10 mondial des pays recevant des investissements directs étrangers

Dans ce palmarès mondial des pays les plus attractifs, le Chili passe de la 17ème place en 2011 à la 10°ème en 2012.

Le Chili  a attiré en 2012 près de 30 milliards de dollars d'investissements directs étrangers (IDE), ce qui le place à la 10ème place, devant l’Inde, l'Espagne, l’Irlande, la France. (17ème place en 2011).
Double performance pour le pays qui n’a d’une part jamais atteint ce niveau d’IDE  et d’autre part qui le réalise dans un contexte économique morose ou le niveau d’IDE a tendance à baisser à travers le monde.
C’est durant la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) , qui s’est tenu le 26 Juin 2013, qu’a été officialisé ce résultat. A cette performance, il convient également d’ajouter que le niveau d’IDE a chuté de 32 % dans les pays développés et que dans les pays en voie de développement le niveau global d’IDE a baissé que de 4 %. Ces derniers affichent ainsi une meilleure résistance, et pour la première fois un résultat supérieur à celui des pays développés avec 52 % de l’IDE global reçu.
Au Chili, la mine et les services sont les principaux secteurs percevant les investissements avec respectivement 35,9% et 36,9% de part d’IDE.

Il convient de rappeler que le gouvernement chilien est fondamentalement tourné vers extérieur avec de nombreux accords de « libre échange » notamment avec l’Europe, mais aussi en Amérique Latine avec ses pays voisins comme l’Alliance du Pacifique avec le Pérou, la Colombie et le Mexique.

Cette ouverture vers l’étranger se caractérise également par un niveau de corruption le plus bas d’Amérique Latine. Plus qu’un marché en pleine émergence avec un PIB qui avoisine les 5 %, un marché local de plus en plus dynamique, le pays est une formidable plateforme pour une entreprise qui souhaite se développer en Amérique Latine.  
Ces données économiques et légales justifient cette performance.

Autour du même sujet