Le retail au coeur de l'Europe : le salon Euroshop à Dusseldörf

Salon incontournable du retail, Euroshop, avec ses 15 pavillons et ses 100 000 visiteurs attendus, vient de fermer ses portes. On ne pouvait rêver mieux comme emplacement, c’est-à-dire au cœur de l’Europe, pour rencontrer les professionnels du secteur ainsi que les tendances phares de la distribution et des marques.


S’il n’y a pas, là non plus de véritables ruptures technologiques, le salon Euroshop a réservé un espace de choix à la théâtralisation du point de vente quasiment 5 pavillons pour d’incroyables stands permettant de se projeter dans ce que pourrait être non plus un point de vente mais un lieu d’expérience. Les techniques visuelles, comme olfactives, rappelaient à quel point – un des thèmes abordés à la NRF d’ailleurs – le point de vente était un lieu de sociabilité mais aussi d’expérience et d’émotion pour le consommateur. Ainsi de véritables boutiques, restaurants, ont été montés au cœur même du salon pour faire vivre une expérience unique.
Cela nous rappelait à quel point le sens du design et du lieu étaient importants dans le rapport que pouvait entretenir le consommateur avec à la marque mais aussi avec le produit, dans l’expérience qu’il en tire sur un lieu physique, celui-ci n’étant pas vu comme une extension physique du web.
Il ne s’agissait donc pas uniquement de « digitalisation » du point de vente comme on peut le lire à tout crin mais bien de théâtralisation, d’expérience, et si l’on vient bien entendu pour consommer on vient aussi pour y vivre quelque chose d’unique, presque de physique, et en ce sens le salon Euroshop appuie plus fortement sur ce thème que le salon new-yorkais.
En revanche, et contrairement à son homologue américain les sujets liés aux réseaux sociaux ou à la présence de plus en plus imminente des acteurs du web (Amazon, Google…) semblaient moins prégnantes, sans doute le résultat d’une approche plus classique, on notera néanmoins de plus en plus de prestataires – notamment dans les solutions pos- promptes à mettre en avant leur compatibilité avec Android.
A noter aussi la présence de deux beaux pavillons France, l’un au sein du pavillon dédié aux technologies du retail avec une forte connotation nordiste avec les présences des sociétés Phoceis, Idées-3.com, Keyneosoft ou encore Natural Security, mais surtout la présence d’une très grande délégation chinoise sur de nombreux stands.
Un immense salon donc qui, comme la NRF, aborde tous les domaines du retail, mais là encore on note remarque curieusement l’absence flagrante de solutions pour l’outillage vendeur hormis quelques acteurs comme Mobile Technologie qui proposent de véritables solutions pour rendre l’accès à l’information du vendeur pratique et s’il est vrai que  la théâtralisation du point de vente est sans commune mesure très bien abordée on reste quelque peu sur sa faim sur la partie technologie malgré la présence des acteurs phares du marché (Ingenico, Microsoft, Micros, Wincor, Toshiba, Terradata…) et la partie liée à la data client ou au CRM de manière générale n’est que peu abordée.




On finira néanmoins sur une touche enthousiaste car ce salon est très bien agencée et même un peu plus agréable à visiter que son collègue US. L’année prochaine celui-ci se déroulera en mai à Shangai.

Microsoft / Google