Ce que nos chemins de fer peuvent apprendre de la sécurité aéroportuaire

Où les responsables de la sécurité du réseau ferroviaire peuvent-ils trouver des solutions pour lutter contre la menace omniprésente de la criminalité ? La réponse est : dans les aéroports.

Les aéroports internationaux ont investi massivement dans des solutions stratégiques de sécurité conçues pour mieux protéger leurs passagers, leurs biens et leur fret. Qui plus est, de solides parallèles peuvent être établis entre les aéroports et les gares ferroviaires. Dans cet article, nous tracerons certains de ces parallèles et examinerons les bonnes pratiques – systèmes, processus et approches – pouvant être exploitées par les chemins de fer.

  • Anticiper les incidents

Aéroports comme gares ferroviaires comptent parmi les espaces les plus animés et les plus congestionnés au monde.

Les aéroports ont adopté une approche innovante face à ce phénomène, en déployant délibérément une stratégie qui permet aux responsables de la sécurité d'empêcher les incidents en amont plutôt que de se contenter de simplement réagir aux événements après coup. Des technologies telles que l'analyse vidéo aident le personnel chargé de la sécurité à identifier un comportement suspect dans une foule en mouvement et anticiper un éventuel problème. De plus, en intégrant l'ensemble des caméras dans une vue centrale et unifiée, à l'aide d'un système de gestion vidéo, l'identification d'une personne au comportement inhabituel se fait bien plus facilement et le personnel de sécurité est rapidement orienté vers la source du problème. Cette approche proactive de la gestion des situations devrait servir de source d'inspiration aux chemins de fer.

  • Une sécurité permanente

Une autre similarité repose sur le fait que ces deux réseaux de transport ne cessent jamais leurs opérations et que leurs systèmes de sécurité doivent par conséquent répondre aux normes les plus élevées de jour comme de nuit. Le déroulement des opérations sans interruption, quelles que soient les circonstances et même suite à un incident, est le mot d'ordre.

Comment font donc les aéroports pour garantir une solution de sécurité 24 h/24, 7 j/7, 365 jours/an qui fonctionne correctement, même dans des circonstances extrêmes ? La réponse repose sur les systèmes de sécurité intégrés, équipés de basculement automatique vers des systèmes de secours afin qu'en cas de panne de courant ou de risque pour la sécurité, la sécurité du site soit immédiatement relayée et contrôlée par un site de sécurité secondaire. Tout comme les aéroports, les gares ferroviaires peuvent elles aussi être affectées par des conditions néfastes qui leur échappent – intempéries, inondations ou incendies – qui interrompent les systèmes opérationnels principaux et risquent de menacer plusieurs milliers de passagers. Investir dans des solutions de sécurité de secours – comme celles utilisées dans le secteur des aéroports – offre aux responsables de la sécurité des gares ferroviaires la tranquillité d'esprit qui découle de l'assurance que le système peut résister aux conditions les plus hostiles et garantir le maintien de la sécurité du site.

  • Faire confiance à ses employés

Les aéroports et les gares ferroviaires emploient de nombreux contractuels – agents de nettoyage ou d'entretien, personnel des boutiques, ingénieurs, opérateurs ferroviaires – ayant accès aux zones sensibles des installations. Les aéroports gèrent leur personnel avec une fonctionnalité de contrôle des accès à la pointe de la technologie et une intégration aux systèmes de gestion des ressources humaines et du bâtiment qui garantit qu'aucun membre du personnel non autorisé ne puisse accéder aux zones restreintes. Ces systèmes sont liés au registre du personnel et, dès qu'un membre quitte l'organisation ou qu'un contractuel cesse de travailler, ses identifiants d'accès physique sont simultanément mis à jour pour garantir que ses droits d'accès soient toujours précis.  

De plus, l'intégration complète entre les départements des RH et de la sécurité garantit un enregistrement du personnel harmonieux, fait gagner du temps aux opérateurs de la sécurité comme au personnel des RH, tout en éliminant les erreurs administratives. Cette capacité à intégrer les deux systèmes aide les réseaux ferroviaires à gérer plus efficacement leurs budgets, généralement moindre que celui des aéroports, et à diffuser la sécurité plus largement et plus judicieusement à travers leurs locaux.

  • En-dehors du terminal

La valeur des biens dans les parkings et les aires de stockage des aéroports comme des gares ferroviaires a considérablement augmenté au cours des dernières années, particulièrement depuis l'envolée du prix des métaux. Ces sites peuvent parfois être géographiquement éloignés, occuper une superficie importante, voire être des sites temporaires, ce qui les rend particulièrement vulnérables au vol. Les agents de sécurité des aéroports du monde entier doivent se doter de puissants systèmes de détection des intrusions pour sécuriser le périmètre de leur site et fournir un contrôle d'accès électronique, ainsi que des solutions d'évaluation vidéo intégrées pour une protection optimale du site.

Les fabricants de produits de sécurité peuvent offrir des solutions, en intégrant des analyses par radar et par vidéo pour protéger des périmètres importants et sont aussi en mesure d'apporter des solutions pouvant être utilisées pour surveiller et gérer à distance des sites permanents ou temporaires. En outre, là où le bien-être des travailleurs isolés est un enjeu, de nouvelles solutions de sécurité peuvent être intégrées aux systèmes tiers pour surveiller leur activité et signaler un problème au cas où un travailleur donnerait l'alerte.

  • Le casse-tête commercial

Les aéroports se consacrent non seulement au transport de passagers et de fret dans le monde entier, mais ils sont également en passe de devenir des points de vente commerciaux ultra-sophistiqués à part entière. De nombreux détaillants haut de gamme sont présents dans les terminaux des plus grands aéroports. Les responsables de la sécurité commerciale ont donc été encouragés à investir dans une gamme de nouvelles technologies destinées à réduire le vol et les pertes, telles que l'analyse vidéo, les alarmes dans les points de vente et autres solutions de sécurité intégrées.

Parallèlement, les grandes gares ont commencé elles aussi, particulièrement au cours de la dernière décennie, à devenir des centres commerciaux outre des centres de transport. Même si leurs profils diffèrent un tant soit peu, les détaillants haut de gamme étant remplacés par des chaînes de magasins et de restaurants, les mêmes défis demeurent. Comment le personnel chargé de la sécurité dans les gares ferroviaires peut-il contribuer à la protection contre le vol afin d'attirer davantage de partenaires commerciaux et stimuler les investissements ? Une fois encore, l'emprunt des stratégies déployées dans les aéroports s'avère utile, particulièrement en ce qui concerne l'investissement dans des solutions vidéo et d'accès optimisées pour une clientèle de détaillants.

Un système de sécurité efficace dans le domaine des transports doit donc englober flexibilité, gestion des risques et dissuasion préventive. Certains des systèmes sophistiqués mentionnés ci-dessus peuvent être considérés comme de la technologie de pointe et les responsables de la sécurité dans d'autres secteurs des transports pourraient bien être confrontés à certains défis à l'heure de justifier l'investissement. Cependant, mieux vaut prévenir que guérir. En adoptant une approche pratique de la compréhension des besoins de chaque infrastructure, les responsables peuvent obtenir des retours sur investissement rapides en évitant les pertes et les endommagements. Les aéroports représentent un excellent modèle à suivre.

Autour du même sujet