Les leçons des champions : comment piloter une supply chain étendue

Aujourd’hui, dans une économie complètement mondialisée, où les entreprises font appel à un vaste réseau de fournisseurs, sous-traitants, prestataires logistique, etc,, la visibilité au sein de la chaine logistique complète est fondamentale pour le succès à long terme.

Tout comme il est difficile de gérer des évènements qu’on ne peut pas prévoir à l’avance, on peut aussi se demander comment gérer une supply chain dont on ne maîtrise pas totalement tous les contours ?

Les meilleurs acteurs en matière de supply chain à travers le monde savent que la visibilité logistique va bien au-delà du simple échange de prévisions de ventes avec leurs fournisseurs. En effet, gérer efficacement une supply chain étendue signifie pouvoir comprendre en temps réel les capacités réelles de l’ensemble des acteurs. C’est en combinant la transparence au travers du réseau avec des outils d’aide à la décision que les entreprises peuvent réagir au mieux aux changements imprévus.
Pour mieux comprendre comment atteindre ce stade de maturité en terme de visibilité, et d’en tirer les avantages qui vont avec, voici les trois différents niveaux, du niveau 1 (niveau de base) au niveau 3 (l’excellence) de la supply chain moderne.  
Premier stade, le niveau 1 de maturité représente la capacité à avoir accès en temps réel aux informations de la supply chain, comme par exemple le statut du transport, les niveaux de stocks, non seulement pour les différentes entités de l’entreprise mais aussi pour l’ensemble de ses partenaires.
Bien entendu, plus l’information est transmise rapidement, plus l’entreprise peut rapidement répondre aux requêtes ou faire face aux changements, lui donnant ainsi un avantage concurrentiel grâce à sa réactivité accrue.
Cependant, la valeur de l’information diminuant avec le temps, le niveau du stock d’hier n’est plus pertinent lorsqu’il faut répondre efficacement à une nouvelle commande. Les solutions ERP classiques sont idéales pour la collecte de données historiques. A présent, il faut des solutions capables d’aider à anticiper des évènements futurs.
Les entreprises qui atteignent le niveau 2 de maturité vont au-delà des données brutes, en étant capables de les placer dans le juste contexte, par exemple pour comprendre quel sera l’impact potentiel d’un évènement imprévu, afin d’anticiper et de réagir de la meilleure façon possible à ce changement.
A ce niveau de maturité, les entreprises deviennent capables de répondre aux questions suivantes :
  • Quelles seront les commandes affectées par ce délai ou rupture de stock ?
  • Quels sont les autres sites où je peux fabriquer ce produit dont les ventes se développent mieux que prévu ?
  • Quels sont les délais de livraison ?
  • Serai-je capable de livrer mon client à temps si j’opte pour un transport express ?
Les entreprises du niveau 2 regardent au-delà du simple tableau de bord logistique et sont capables de comprendre à la fois les causes et l’origine de leurs problèmes dans leurs supply chain, afin d’en évaluer les conséquences. Grâce à cette vision complète de leur supply chain étendue, ces entreprises sont mieux positionnées pour prendre les bonnes décisions face aux situations qu’elles rencontrent.

Enfin, nous avons le niveau 3, le niveau d’excellence en termes de visibilité supply chain. A ce stade, les entreprises sont capables, non seulement d’analyser en temps réel les informations de leur supply chain étendue, mais également d’avoir une vision complète des conséquences d’une situation donnée. Par exemple, c’est une chose de connaitre le niveau de stock d’un produit donné, mais il est encore mieux de savoir si ce produit est en train d’être réapprovisionné, si la demande prévue sera inférieure au stock projeté – ce qui aura pour conséquence l’augmentation dudit stock.

Les entreprises les plus mûres sont capables d’aller encore plus loin :
elles sont par exemple capables d’identifier que ces composants sont spécifiques à petit nombre de produits. Consciente du haut risque d’obsolescence, elles prennent des mesures immédiates et cherchent à renégocier avec leurs fournisseurs. En parallèle, elles étudient la possibilité d’utiliser ces pièces dans d’autres produits afin d’éviter un excès de stock. Pour cela, elles s’appuient sur des outils d’aide à la décision ainsi que d’analyse prédictive qui les aident à comprendre l’impact futur d’évènements en modélisant et évaluant plusieurs scénarios de réponse.
En étant capable de comprendre le contexte d’une nouvelle situation dans leur supply chain et d’en anticiper les conséquences, les champions de la visibilité peuvent éviter un problème avant même qu’il n’en devienne un – prenant par exemple les mesures nécessaires pour éviter une rupture d’approvisionnements.
En résumé, les entreprises qui sont capables de comprendre rapidement les conséquences des évènements et les opportunités au travers de leur supply chain sont celles qui tireront leurs épingles du jeu et se positionneront comme leaders dans leur marché. Si il est vrai que toute analyse commence avec de bonnes données en temps réel, de nos jours, la visibilité supply chain, ce n’est plus seulement connecter des partenaires et collecter les informations : l’excellence réside dans la capacité à comprendre le contexte autour de ces informations et de pouvoir en anticiper les conséquences.
 Le vrai enjeu est de transformer l’information brute en « Business Intelligence ».
Voici à quoi l’on reconnait les véritables « champions » de la supply chain.

ERP / Logistique