Etudier sa région ou province pendant ses vacances

Pour bien se cultiver pendant ses vacances dans une belle province, voici dix maximes et conseils pour les jeunes lecteurs et pour toutes les générations.

Nos régions et provinces sont doublement au premier plan de l’actualité en ce début du mois d’août : c’est la période des grandes migrations vers les sites de vacances dans nos belles provinces, et malgré la pause estivale les débats (petits et grands) sur les questions régionales vont toujours bon train.

 

1. L’intérêt pour les questions régionales est un facteur important de succès pour les examens et concours… et pour les entretiens professionnels

Ayant présidé de nombreux jurys pendant plus de trente ans, j’ai toujours été heureux d’accorder, à l’écrit ou à l’oral, des points de bonification aux candidats présentant avec élégance (et humour !) des éléments de culture générale judicieusement choisies… et plus encore sachant parler avec pertinence et enthousiasme de leur région d’origine et/ou de celle où ils travaillent.

Il en va de même lors des entretiens professionnels, comme le prouvent de nombreuses études et beaucoup d’articles publiés sur le Journal du Net.

2. Un voyage dans notre belle France est un excellent instrument de culture et d’enrichissement personnel

Ces vacances, petites ou grandes, ce voyage, ce séjour vont vous permettre de revisiter les bases de votre culture générale, vous remettre en tête des acquis du collège et du lycée, les noms et les chiffres essentiels et ainsi doubler ou décupler vos capacités de mémorisation.

Si vous vous organisez bien, vous allez passer des moments agréables en voyageant dans le temps et dans l’espace, sur les belles routes de France, dans nos belles régions de métropole et d’outre-mer. Des éléments cocasses ou pittoresques vont égayer votre esprit… et vous pourrez en faire bénéficier ensuite votre entourage ou même organiser des concours avec des parents et amis. Et vous en servir pour former les jeunes de votre famille. Vous allez gagner à la fois en vivacité intellectuelle et en convivialité.

Lorsque les souvenirs d’école sont loin, les notions d’éducation civique, de géographie ou encore d’économie peuvent devenir confuses… Alors, avec un bon programme de lectures, la presse régionale, quelques petits (ou grands) livres, vous allez facilement retrouver l’essentiel. Et mieux encore vous allez pouvoir progresser : développer vos connaissances, les mettre à profit plus activement, mieux discuter ou mieux travailler en équipe.

3. Cultivez votre idée de la France

« Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la France »

C’est la première phrase des Mémoires de Guerre du général de Gaulle.

Et vous, quelle est votre idée de la France ? L’avez-vous exprimée, par oral ou par écrit ? En avez-vous discuté, en famille ou avec des amis ? Et que pensez-vous de l’image de la France telle qu’est est véhiculée par les médias ? Ou encore de l’image de la France telle qu’elle apparaît aux yeux de nos voisins, ou des touristes venus de tous les continents.

4. La France est à la fois vivante, diverse et changeante

Si l’on regarde la carte et la vie de ses régions, la France n’est manifestement pas « une belle endormie ». La France est à la fois vivante, diverse et changeante.

Nos régions sont dynamiques, et chaque citoyen peut participer activement à la vie locale, tout au moins au niveau de sa commune.

Et il est permis de dire de la France ce que l’Union européenne a choisi comme devise : « Unie dans la diversité ». N’est-ce pas notre diversité qui fait notre unité ? Avec bien sûr nos valeurs fondamentales communes, celles de notre devise républicaine : « Liberté, égalité, fraternité ».

Ainsi, tous, Alsaciens ou Lorrains, Bretons ou Normands – et Parisiens ! – nous sommes d’abord français.

Mais nous avons tous nos racines particulières, nous les connaissons bien, nous leur demeurons fidèles et/ou nous aspirons à les retrouver… un petit séjour et quelques livres bien choisis vont nous y aider.  

5. Construire un programme culturel

Il importe d’abord de réviser ou retrouver les connaissances de base sur la France, son territoire et ses régions. Dans une première partie, vous regarderez le beau territoire de la France – avec ses cellules de base, les communes, avec les départements, une belle création de la Révolution française (même si leur destin est maintenant remis en cause), avec les régions, de création plus récente,  mais dont la carte recouvre assez largement celle de nos anciennes provinces.

Dans une seconde partie, vous passerez à des « travaux pratiques ». Comment effectuer des recherches (y compris en généalogie, très à la mode !), constituer de bons dossiers documentaires et rendre vivante votre propre culture. A votre gré, vous pourrez étudier la géographie physique et la géographie humaine, puis les principaux aspects de la vie de votre région : politique et administrative, économique et sociale ; culturelle et touristique. Ou encore, la vie associative et la vie sportive ; la presse, les radios et TV régionales ; ou encore les relations internationales, les échanges, les jumelages, la coopération décentralisée.

6. Préparer activement son exploitation pour l’avenir

Vous penserez d’abord à une bonne étude de synthèse. Puis vous affinerez vos investigations. De temps en temps, vous insérerez des éléments pittoresques ou inattendus (des noms ou des chiffres). Et même quelques questions-pièges, pour épater la famille et les amis… ou encore simplement les faire réfléchir. Ainsi, même sans devenir un « érudit », vous pourrez, vous aussi, vous faire remarquer, animer des discussions, et même « briller en société ».

Réfléchir aux questions posées, mémoriser les indications fournies dans les réponses, localiser précisément les régions et les départements, les principales villes ou les monuments historiques… Tout cela vous permettra peu à peu de mieux connaître l’ensemble de nos régions, de mieux maîtriser la géographie et le patrimoine de la France, d’accroître votre culture générale et votre rayonnement personnel.

Et de vous montrer un citoyen actif dans l’Europe et le monde d’aujourd’hui, en faisant bénéficier vos proches d’un dynamisme intellectuel toujours renouvelé.

7. Profitez de vos vacances pour bien travailler votre mémoire

Il faut d’abord faire travailler votre mémoire visuelle pour les cartes de la France administrative. Puis vous pourrez en tirer des enseignements pour mémoriser des éléments relatifs à d’autres pays sur des cartes de l’Europe ou des autres continents.

Ainsi, des petits pays pourront correspondre à un ou plusieurs départements français, ou bien à une ou plusieurs régions françaises. Exemple : la Belgique (à peu près) a la même superficie que la Bretagne, les Pays-Bas ont la même superficie que notre région Aquitaine (plus exactement : Belgique 30 000 km² et Bretagne 27 000 ; Pays-Bas 41 500 km² et  Aquitaine 41 000, ou encore Midi-Pyrénées 45 000).

Exercez—vous fréquemment à pratiquer cet exercice avec des cartes et des chiffres ; c’est excellent pour l’acuité visuelle comme pour l’acuité intellectuelle.

Des chiffres arrondis pour bien mémoriser
  • Superficie : 544 000 km²  (N°1 dans l’Union européenne)
  • Population : 64 millions d’habitants  et 66 millions avec l’Outre-mer (n°2 dans l’Union européenne, après l’Allemagne  et ses 82 millions d’habitants)
  • Chiffres moyens pour une région : 25 000 km² et 3 millions d’habitants
  • Chiffres moyens pour un département : 5 à 6 000 km² et 600 000 habitants

 La France (métropole) a 544 000 km² et 64 millions d’habitants. Il est donc facile de calculer la moyenne régionale pour nos 21 régions : une région française a en moyenne 25 000 km² et trois millions d’habitants. Et elle est composée de quatre ou cinq départements. Il faudra actualiser avec la nouvelle carte des régions, en cours d’élaboration législative (bien suivre les débats en cours).

En techniques de mémorisation, vous comparerez les régions les unes par rapport aux autres :

  • regrouper les petites, les moyennes et les grandes,
  • savoir que telle région, à plus de 40 000 km², fait le double, le triple ou le quadruple de telle autre, moyenne ou petite.
 En géographie de l’Europe (ou du monde), utiliser la connaissance de nos régions pour mémoriser la superficie d’autres pays de petite ou moyenne taille.

8. Exercez aussi votre logique : visualisez des trajets

Exemples de questions sur les trajets :

  • quelles régions traversez-vous pour aller de Bretagne en Alsace ?
  • quelles régions traversez-vous pour aller de Lille à Marseille ?
  • quelles régions traversez-vous pour aller de Calais ou Dunkerque à Bayonne, Biarritz ou Saint-Jean-de-Luz ?
  • quelles régions traversez-vous pour aller de Paris à Nice ?

Sur la dernière question, pensez à dire que c’est la première grande course par étapes dans le calendrier cycliste (elle a lieu généralement dans la première quinzaine de mars).

Sur l’avant-dernière (lorsqu’il s’agit de ports maritimes), le candidat astucieux pourrait commencer par répondre qu’il préférerait effectuer le trajet en bateau à voile (avec une chance de gagner un point de bonification si les jurys ou les recruteurs sont amateurs de voile !).

 

9. Bien relier nos régions à des grands thèmes de culture générale

Penser à de multiples catégories de livres :

  •  ceux des grands auteurs de science politique, comme Montesquieu ou Tocqueville,
  • des livres ayant marqué leur temps … et toujours d’actualité (de Jean-François Gravier « Paris et le désert français » ; du professeur suisse Herbert Lüthy « La France à l’heure de son clocher » ; du Préfet Jean-Émile Vié « Les sept plaies de la décentralisation »)
  • quelques chefs-d’œuvre de la littérature française (et notamment plusieurs livres de Balzac, par exemple « Le curé de village »)
  • la littérature « régionaliste » (ouvrages plus modestes, mais ayant des qualités !).
 Penser aussi aux films tournés dans votre région, et notamment à ceux qui lui sont expressément consacrés.  

Et penser à tous les éléments du patrimoine culturel, le folklore, les danses et les chansons. Ou encore les contes, les maximes et les dictons, reflets de la sagesse populaire.

Bien entendu, vous vous intéresserez aussi au patrimoine gastronomique, les bons produits et les recettes traditionnelles, les vins et liqueurs… et les fromages !

Parmi les thèmes récurrents à l’écrit ou l’oral des concours figure celui des élites locales. Les conseillers régionaux et leur président se sont ajoutés aux conseillers généraux ou conseillers municipaux, et aux « 36 000 maires de France ». Réfléchissez à leur destin dans le cadre des réformes en instance.

 

10. Retenez de belle maximes et citations.

Constituez-vous de petits recueils : les citations spécifiques sur la région ; celles de ses grands hommes, écrivains et auteurs célèbres.

« Ma patrie est partout où rayonne la France,

Où son génie éclate aux regards éblouis !

Chacun est un climat de son intelligence.

Je suis concitoyen de toute âme qui pense :

La vérité, c’est mon pays. »

Alphonse de Lamartine (Mâcon 1790- Paris 1869)  La Marseillaise de la Paix

C’est notre grand poète romantique qui avait proclamé la République en 1848, et obtenu à titre définitif le maintien de notre drapeau tricolore comme emblème de notre pays.

Nous avons gardé pour la fin cette belle citation de Charles de Gaulle :

« Il n’y a qu’une fatalité, celle des peuples qui n’ont plus assez de forces pour se tenir debout et qui se couchent pour mourir. Le destin d’une nation se gagne chaque jour contre les causes internes et externes de destruction ».

Cette belle maxime du général de Gaulle peut s’appliquer à nos régions comme à notre patrie : la volonté de vivre ensemble est la source principale de notre unité et de notre richesse.

 

 

Les auteurs

Coralie Grimaud (20 ans) a été en 2013 major nationale du BTS aménagement des espaces paysagers, et elle vient de passer en 2014 un nouveau diplôme spécifique dans le domaine de la gestion. Elle participe avec ses parents au développement des Jardins d’Autises, une entreprise-pilote de conception et réalisation de jardins et aménagements paysagers qui rayonne maintenant sur plusieurs départements et a obtenu des distinctions à des concours régionaux et à des Floralies internationales (la Vieille Autise et la Jeune Autise sont deux jolies petites rivières affluentes de la Vendée).

Elle a eu l’idée de questionner un Administrateur civil parisien ayant l’expérience de la présidence des jurys et de la préparation à l’ENA ou aux concours des grandes écoles de commerce et de management, en lui demandant ses réflexions et conseils sur ces thèmes importants.

Autour du même sujet