Pourquoi la Loi Alur est un formidable "booster" pour l’investissement immobilier à l’international

Avec de telles contraintes pour les propriétaires, je préfère proposer à mes clients d'investir aux Etats-Unis plutôt qu'en France.

Après neuf mois de gestation faits de dizaines et dizaines de rencontres entre les parlementaires, ministres et les différentes organisations professionnelles de l’immobilier, la loi Alur a été votée le 24 mars 2014. Parmi les mesures les plus emblématiques, retenons en trois :
  • La suppression de la clause pénale concernant le locataire en cas de retard de loyer,
  • La dédite du locataire ramenée à 1 mois au lieu de trois dans les baux "classiques",
  • L’imposition d’un loyer de référence par le préfet (désormais à l'état expérimental...).
Dans le cas de la 1ère, il s’agit ni plus ni moins que de décharger le locataire de son obligation contractuelle de règlement du loyer, dans la 2ème, de mettre en péril l’équilibre précaire du remboursement du crédit immobilier par le propriétaire et dans le la 3ème, de la suppression d’une liberté fondamentale.

L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement …

Nous avons constamment proposé à nos clients des investissements immobiliers sécurisés avec une rentabilité significative. Et aujourd'hui, dans notre pays en proie à des mesurettes vectrices d’inquiétudes et synonymes de ralentissement économique, il me paraît plus que jamais impératif de remettre à l’ordre du jour l’adage : "L’emplacement, l’emplacement, l’emplacement"
Mais qu’est que "l’emplacement" ? Le secteur sûr, porteur de stabilité ou de perspectives évolutives positives. Qu’est-ce que l’emplacement à Lyon ? La Presqu’Ile, Saxe-Gambetta… Qu’est-ce que l’emplacement à Paris ? Montmartre, la Place d’Italie… Mais à quels prix ? A quelle rentabilité ? Et désormais, avec quelles contraintes ?

Les États-Unis, la Floride

Allez, prenons de la hauteur et développons notre questionnement : qu’est-ce que l’emplacement en 2014 ? Y-a-t-il un endroit au monde offrant un système économique désormais rétabli, jumeau au nôtre, offrant une stabilité politique et fiscale et dans lequel on retrouve des acteurs du marché immobilier professionnels, labellisés et assermentés ?
Oui. Aujourd’hui, au sein de la 1ère puissance économique mondiale, un état, la Floride… 4ème état fédéral pour le PIB et 20ème au niveau mondial…
L’emplacement ? Palm Beach, West Palm Beach, Tampa…Des prix au m²… Vous êtes assis ? 700, 800, 900 €/m², non, il n’y a pas de coquille ;) Une rentabilité insolente… … et des perspectives d’évolution du marché sur 5 ans à + 5 %...
Plus que jamais en 2014, à l’heure où le monde va de plus en plus vite, où les distances tombent grâce aux moyens de transports qui accélèrent, aux moyens de communications instantanés, il convient de considérer son investissement immobilier libéré de toute limite inutile…
Changez juste le nom : la presqu’Ile lyonnaise devient Palm Beach, Montmartre s’appelle Fontainebleau (ah oui, à quelques kilomètres de Miami, se trouve effectivement la ville de Fontainebleau, comme quoi…).
Encouragés par les plus hautes instances de notre syndicat la FNAIM (Fédération Nationale de l’Immobilier), membres de la FIABCI, partenaires de la NAR (National Association of Realtors), nous sommes désormais résolument tournés vers l’immobilier sans frontières. Aujourd’hui les Etats-Unis, demain l’Espagne. Nous emmenons nos clients… à vive Alur.

PIB / Rentabilité