Trop de chômeurs ? Plus d'entrepreneurs !

Au quatrième trimestre de l'année 2014, le taux de chômage en France atteignait les 10,4% de la population active. Aujourd'hui, on voit ressortir une crainte principale : "comment faire pour ne pas rester éternellement dans cette situation ?"

Trouver un emploi est source de stress. Les sites d'emploi affichent de l'espoir dès votre arrivée en précisant avoir plusieurs dizaines de milliers d'offres d'emplois à proposer. Cependant, à s'y attarder un instant, le chiffre reste faible comparé au nombre de personnes en recherche d'emploi. Prenons le site très connu en France de l'APEC. Spécialisé dans l'emploi des cadres, ils affichent à leur compteur plus de 43 000 emplois cadres et plus de 14 000 emplois pour les jeunes diplômés. Cependant, dans l'information à destination des recruteurs, pour les motiver à poster leurs annonces sur le site, ils annoncent que "Plus de 150 000 candidats consultent les offres d'emploi chaque jour".

150 000 candidats par jour face à environ 57 000 offres d'emploi en ligne ce même jour, comment faire pour se démarquer? Pour autant, la problématique d'un chercheur d'emploi ne se limite pas là. Encore faut-il trouver une offre qui corresponde à son parcours professionnel ou à ses ambitions. Et c'est là que le travail pour quitter le statut de chômeur se complique. Les offres sont très souvent hyper spécialisées et requiert une "expérience réussie dans le domaine". Se présenter à un entretien lorsqu'on a été licencié dans son précédent emploi, cela requiert de bonnes compétences en vente pour convaincre le recruteur qu'on est la personne qu'il lui faut.

Savoir se vendre. Tout un chapitre!

3 494 400 personnes en situation de chômage en France, fin février 2015, selon la DARES. Ce chiffre est énorme.

Les personnes en situation de chômage ne sont pas les seules à chercher une solution pour inverser cette courbe. C'est ainsi qu'une grande politique visant à réduire ce taux a permis de créer le statut d'auto-entrepreneur.

L'idée?

Faciliter la création d'entreprise, pour les salariés mais aussi pour les chômeurs et les étudiants. Ainsi, cela avait pour ambition de réduire le taux de chômeurs et de faciliter la rentrée dans la vie active des étudiants grâce à une première expérience professionnelle.

Selon l'INSEE, sur les 4 derniers mois (de novembre 2014 à février 2015), 45 000 entreprises ont été créées en moyenne et ce, chaque mois. Soit un peu plus d'entreprises créées que d'offres d'emploi trouvables sur certains site d'emploi.

En France, nous n'avons pas peur de créer des entreprises et de prendre des risques pour améliorer cette situation. Pourtant, selon l'INSEE, seul 10% des auto-entrepreneurs dégagent un revenu supérieur au SMIC après 3 ans d'activité. La situation est donc très compliquée pour ces entrepreneurs.

Sortir d'une situation de chômage en créant une entreprise est une solution intéressante que sous certaines conditions et deux d'entre elles sont indispensables :

  • Savoir se vendre : mettre en avant sa personnalité de façon pertinente ; 
  • Bien maîtriser les services ou les produits qu'on souhaite vendre : Quelles sont les caractéristiques du service ou du produit qu'on souhaite proposer ? Comment il se différencie de ce qui existe déjà sur le marché ? Que dit la législation à son propos ?

Les gouvernements pourront se succéder et des solutions pour faciliter la création d'entreprises se multiplier. Cependant,

si les créateurs et repreneurs d'entreprise ne prennent pas le temps de se former à leur nouveau métier qui est celui d'entrepreneur, puis d'être accompagné et coaché, la France continuera à voir 30% des entreprises mourir avant leur 3e année et les auto-entrepreneurs seront de plus en plus nombreux à dégager un salaire inférieur au SMIC au bout de ces mêmes 3 premières années.

Face à la montée du chômage en France, l'entrepreneuriat reste une des solutions que si la notion de formation à ce nouveau métier est largement mis en avant, notamment pour ceux qui sortent directement du salariat ou des études.

Auto entrepreneur / Apec