Secteur automobile : le respect de l’environnement est compatible avec le développement de l’activité et la règlementation

En Europe en 2014, 17,2 millions de véhicules ont été fabriqués. Entre les nombreux modèles lancés chaque année et leurs options de personnalisation, les professionnels doivent gérer des catalogues produit de taille exponentielle tout en répondant aux exigences environnementales. Ils ont également pour obligation de réagir rapidement - via des campagnes de rappel - en cas de problème de qualité. Cela peut être compliqué dans un secteur qui compte 292 lignes de production et d’assemblage.

La traçabilité au service du consommateur

Face à une situation bloquante, les constructeurs, fournisseurs ou revendeurs doivent être capable de réagir dans un délai très court. Pour cela, il leur faut disposer de données claires, complètes et à jour concernant les véhicules et les pièces détachées qui les composent, indispensable notamment dans le cas de campagnes de rappel. Dans le cas contraire, ils mettront un laps de temps plus long à évaluer le problème, et à communiquer auprès de leurs équipes et leurs clients sur la manière de le résoudre.

Mettre en place une campagne de rappel efficace et claire exige de connaître parfaitement le produit et les processus de la supply chain. La production doit être stoppée à l’endroit même où l’erreur survient, puis les produits finis doivent pouvoir être identifiés et localisés rapidement, les centre d’appels doivent être informés de la teneur exacte du problème et des mesures adoptées, et les garages doivent être alimentés sans délais avec les pièces détachées de remplacement...

Bien gérer ses données de référence, un prérequis pour le secteur de l’automobile

Pour parvenir à ce résultat, les acteurs de l’automobile peuvent se fier à une solution de gestion des données de référence (Master Data Management) afin de disposer d’une vue complète et claire de leur patrimoine de données, des liens entre ces dernières (véhicules, modèles et millésime versus pièces détachées OEM et de remplacement) et d’en tirer réellement parti.

Une solution MDM permet de s’assurer que toutes les informations sont complètes et que chaque département de l’entreprise et partenaires disposent des informations en temps quasi-réel – dans un format et sous une présentation qui leur conviennent. La solution permet ainsi d’obtenir« une seule version de la vérité » ce qui réduit les risques d’erreur, mais également « une vue à 360° », tendant à satisfaire tous les intervenants.

Des avantages concurrentiels pour tous les acteurs du marché

Une telle solution peut apporter une forte valeur ajoutée aux entreprises, quel que soit leur rôle sur le marché.

Les fournisseurs de pièces détachées se doivent de maintenir des informations à jour et détaillées sur les véhicules pour lesquels ils fabriquent des pièces - qu’il s’agisse de pièces de la marque du constructeur ou de leurs propres pièces - pouvant remplacer les pièces d’origine. Chaque mois, les fournisseurs reçoivent près de 130 millions de données de ce type, dans des formats différents. Dans ce contexte, une solution MDM peut garantir des informations produit constamment mises à jour, mais aussi harmoniser les formats d’import et d’export pour que les données puissent communiquer entre elles ; par exemple le format .taf de TecDoc Alliance.

Les entreprises – distributeurs ou services après-vente — vendant des pièces détachées sont souvent confrontées à un nombre important de retours de produits, dûs à la confusion créée par des désignations ou spécifications techniques peu précises. Le fait est que les pièces retournées par les acheteurs sont souvent dans un état invendable, créant un manque à gagner très important, supporté uniquement par le grossiste. Un meilleur référencement des pièces détachées et des modèles sur lesquels elles peuvent être adaptées est donc un point primordial. Les solutions MDM permettent de s’assurer que les informations sont correctes et complètes afin d’éviter des confusions pouvant entraîner des retours importants de produits.

Pour les distributeurs et groupement de garagistes, la prise en compte volontariste de la gestion des données de référence (MDM) est donc la condition sine qua non pour améliorer ses performances commerciales et réduire les marges d’erreur sur l’ensemble de la chaîne de production et logistique automobile – ou pouvoir y remédier rapidement et ainsi préserver la réputation de son entreprise. Au vu du très gros volume de données produites par l’ensemble de l’écosystème du monde automobile, et des difficultés de gestion qu’elle entraîne, la mise en place d’une solution MDM, à la fois robuste et flexible, constitue une étape indispensable pour l’amélioration de la performance économique et financière des acteurs de ce marché.

Enfin, pour les constructeurs automobiles, le MDM permet de faciliter le support de la croissance des possibilités de configuration de leurs offres — que cela concerne le véhicule, le service, le financement ou la maintenance prédictive — et de transformer ces informations relatives à la traçabilité en connaissance client et possibilités de développement commercial.

Source : EAMA (European Automobile Manufacturers Association), 2016

Autour du même sujet