La blockchain, une opportunité pour les institutions financières

La blockchain est l’une des premières innovations majeures du secteur de la fintech en mesure de bouleverser le traitement des transactions financières. Cette technologie a déjà permis l’apparition de cryptomonnaies telles que le Bitcoin.

La technologie sur laquelle se fonde le Bitcoin, appelée Blockchain, est en mesure de transformer les mécanismes utilisés depuis des siècles pour les transferts d’argent. Une étude récente sur les moyens de paiement révèle que cette technologie est dorénavant considérée comme un véritable moteur de changement, bénéficiant d’une reconnaissance de plus en plus grande, en particulier au sein des bureaux de back-office. En septembre 2015, neuf institutions bancaires ont révélé qu’elles étaient susceptibles d’adopter le système de Blockchain, au motif "qu’il est difficile à violer, compliquant ainsi les fraudes, qu’il accélère les systèmes d’échanges et permet des opérations plus transparentes".  

Mais qu’est-ce que la Blockchain ?

Il s’agit de la technologie qui permet aux crypto-monnaies d’exister. Construite autour de principes issus de la cryptographie, de la théorie des jeux et des réseaux en "pair-à-pair", elle permet de surmonter le problème dit de la "double dépense" : comment s’assurer qu’un même montant n’est pas dépensé deux fois sans avoir recours à une institution financière servant de tiers de confiance ? La technologie Blockchain se présente comme une infrastructure de certification : un système de consensus distribué sur un réseau d’ordinateurs et permettant de générer des preuves informatiques de l’ordre chronologique des transactions. Le registre des transactions (le livre de compte) est accessible à tous les participants du réseau, une procédure permet d’établir un consensus avant toute modification du registre.

Les opportunités offertes par le Blockchain

La blockchain a le potentiel de bouleverser le secteur bancaire en réinventant les systèmes traditionnels de paiements interbancaires et même entre individus. Elle offre de nombreuses solutions pour remplacer les mécanismes actuels de transactions financières : c’est le cas, par exemple, des paiements internationaux ou des achats de produits financiers, qui nécessitent aujourd’hui l’intervention de nombreux intermédiaires (chambres de compensation et de clearing, courtiers, …). La technologie blockchain peut même être utilisée pour des transactions qui contiennent des instructions beaucoup plus complexes (des instructions conditionnelles et programmables) : on parle alors de "smart contracts".

Les avantages de la blockchain sont nombreux. Son architecture, à la fois souple et sécurisée, protège efficacement contre les attaques très puissantes que nous connaissons aujourd’hui. Cette technologie contient intrinsèquement la promesse d’une réponse efficace aux enjeux majeurs et aux difficultés réelles auxquels le secteur financier est confronté. Au-delà des questions de sécurité et de transparence des transactions pour tous les intervenants, institutions bancaires comme particuliers, la blockchain a également un impact positif en termes de prix et de coûts sur le marché. Elle offre en outre une meilleure traçabilité, améliorant la précision des historiques de remboursements des clients, quelle que soit la banque ou le pays concerné, réduisant ainsi les risques de défauts de paiement.

Les défis d’une adoption généralisée de la blockchain

La procédure de prise de décision offerte par cette technologie constitue à la fois une opportunité et une barrière. Avant de se généraliser la technologie Blockchain devra relever différents défis : l’extensibilité à d’importants volumes de transactions, le temps de vérification de ces transactions, les coûts associés et la sécurité. Même si la réglementation n’est pas encore claire concernant la procédure à suivre en matière de règlement des différends impliquant les protocoles de crypto-monnaie, les législateurs d’un certain nombre de pays se sont engagés à comprendre les monnaies numériques, à les conceptualiser et à légiférer sur ces questions. Une chose reste certaine cependant : le changement est déjà en cours ; pour demeurer en tête de la compétition et garantir une offre pertinente à leurs clients, les entreprises doivent assurément garder un œil attentif sur les technologies du Blockchain et s’assurer qu’elles sont prêtes à s’adapter et à transformer leurs services en conséquence.

Autour du même sujet