Le potager lui aussi se digitalise !

Il existe de multiples outils numériques pour vous aider à faire prospérer votre potager.

Organiser ses plantations

En vous lançant dans la culture de vos propres fruits et légumes, vous avez certainement investi dans les outils classiques : une bêche pour retourner le sol, une pelle pour creuser, un râteau pour égaliser la terre… Mais avant même de planter vos courgettes, tomates, laitues et autres, avez-vous pensé à concevoir le plan de votre potager sur Internet ? On parie que non ! Pourtant, cet outil permet d’organiser sa parcelle de terre selon les besoins de chaque fruit et légume. Pratique, non ? Et cela permet d’éviter des erreurs classiques comme mettre les pommes de terre et les tomates à côté, ou marier l’ail et les oignons avec les haricots et les petits pois. Voici une liste non exhaustive d’associations à éviter !

Le potager digital, tout un concept

Difficile d’imaginer le rapport entre le numérique et votre petite plantation au fond de votre jardin ? Pourtant, comme avec tout, Internet est une mine d’informations à propos de jardinage en tous genres. D’abord, il existe des forums où chacun partage ses questions et répond à celles des autres. On trouve également des calendriers qui indiquent à quelle époque de l’année planter telle ou telle espèce ou tout simplement des conseils sur tous les sujets, du choix des graines à la meilleure période pour récolter les fruits de ses efforts.

De plus, de nombreux entrepreneurs n’ont pas hésité à aller plus loin en proposant des solutions pour les personnes qui souhaitent découvrir un potager digital, résolument moderne. On pense notamment au potager digital Foop, idéal pour cultiver laitues et aromates dans sa cuisine. Pratique pour les citadins qui n’ont pas de jardin mais qui souhaitent quand même faire un peu de jardinage. Même pas besoin de terre pour que cette petite jardinière fasse son travail, ce qui permet de sauter l’étape souvent contraignante du rinçage répété avant de pouvoir manger sa salade.

Pensons également au potager connecté Véritable, équipé de LEDs qui éclairent les lingots de terre dans lesquels des graines biologiques ont été préalablement semées. Cet appareil s’achète même avec une application mobile qui permet de suivre l’évolution de sa plantation en temps réel, ou encore, de découvrir des recettes de cuisine pour faire bon usage de ses petits légumes biologiques.

Et quid de la tradition ?

Vous vous dites peut-être que le digital n’a pas sa place dans le jardin, un espace tout ce qu’il y a de plus naturel. Mais ce serait dommage de passer à côté de tous les outils qui apportent une aide précieuse sur des questions que se posent tous les jardiniers débutants. De plus, c’est une manière très positive d’intéresser les nouvelles générations qui ont un penchant pour le bio et le fait maison. Avec eux, le jardinage revient à la mode et on donne un coup de jeune à cette activité dont les récompenses sont nombreuses. On s’intéresse alors au potager surélevé ou en carrés, qui innovent dans le domaine. En effet, la tradition veut qu’on présente sa plantation sous forme de lignes : c’est simple, on aligne ses plantes à la queue leu-leu, en évitant tout de même les mauvaises associations mentionnées plus haut ! C’est notamment adapté pour les courgettes qui s’étalent dans la longueur. Mais on peut sinon préférer les carrés, plus compliqués à mettre en place au départ, mais qui permettent un entretien plus facile par la suite. Plus d’informations sur les lignes vs carrés ici.

Le digital dans le reste du jardin

Bien évidemment, le digital ne s’arrête pas aux fruits et légumes : il existe des outils pour faire pousser ses plantes et fleurs en pot ou en jardin et qui sont de précieux alliés pour les personnes qui n’ont pas la main verte ! On pense notamment au Flower Power de Parrot, un petit appareil connecté à planter dans le sol juste à côté de sa plante préférée. On entre la variété de la plante en question dans l’application mobile dédiée, et l’appareil enverra des signaux directement dans votre poche pour vous signaler si vous avez trop ou pas assez arrosé votre orchidée, si elle a besoin de plus de soleil ou de nutriments... Ces informations permettent d’adapter les soins apportés à la fleur pour qu’elle prospère dans les meilleures conditions. Pratique, non ?

Parrot / Terre