Location financière : une solution pour tous

Représentant un marché de 4 milliards d’euros par an, la location financière consiste à louer son équipement informatique en passant par une société de financement IT. Ce service de plus en plus démocratisé séduit autant les TPE et les PME que les grands comptes.

Un ordinateur atteint l’obsolescence au plus tard à 48 mois

En plein essor depuis une vingtaine d’années, la location financière correspond à la démocratisation de la digitalisation, à l’usage toujours plus prégnant qu’ont les sociétés du matériel informatique, mais également à l’obsolescence de ces outils onéreux.

Les TPE et PME trouvent, dans ce système qui allège leurs dépenses, un véritable avantage financier d’une part, une liberté et une sécurité d’autre part. Ces entreprises qui subissent une pression financière importante cherchent à préserver leur trésorerie : la location financière leur offre cette possibilité, d’autant plus intéressante dans un contexte où l’informatique subit un renouvellement constant et redouble d’innovation pour séduire de nouveaux clients. Un ordinateur est obsolète au plus tard à 48 mois, un serveur, à 60 mois – l’obsolescence enraye les budgets limités des TPE et des PME. La location financière leur permet de renouveler leur parc informatique et téléphonie fréquemment et à moindre coût. Un bel avantage dans un contexte où la compétitivité d’une entreprise est souvent facilitée par un matériel high-tech.

Les avantages opérationnels : la location financière qui séduit les grands comptes

Face à ces PME pour lesquelles les questions relatives à la trésorerie sont centrales, les grands comptes sont davantage friands de critères opérationnels, notamment de la souplesse qu’offre la location financière, de la possibilité de lisser les coûts d’acquisition sur la durée d’utilisation du matériel, d’externaliser la charge administrative ou de garantir le recyclage des matériels au sortir de la location – une caution environnementale importante pour beaucoup de ces entreprises.  

La taille d’une entreprise définit son fonctionnement et ses budgets. Les TPE et PME ont tendance à se focaliser sur un projet à la fois, en connaissant la typologie du matériel adéquat, sa durée d’utilisation, et le budget qui peut y être alloué. Contrairement à ces entreprises pour lesquelles un contrat correspond à un projet, les grands comptes s’inscrivent dans un accord cadre unique qui régit l’ensemble des conditions, et permettant à l’entreprise de bénéficier de commandes au fil de l’eau, simplifier sa gestion administrative ou gérer la fin de vie du matériel. À ce titre, la location financière leur apporte un contrat résolument adaptable à leurs besoins.

L’high-tech pour tous 

Si la location financière séduit principalement les TPE et PME pour ses avantages financiers, et les grands comptes pour ses avantages opérationnels, il ne faut pas négliger les problématiques diverses que rencontre chaque entreprise. Ainsi, la liberté inhérente à ces contrats séduit les entreprises, quelque soit leur taille : leur structure flexible, ainsi que leur évolutivité, permet de conserver un parc IT innovant, d’ajouter ou de retirer du matériel – et cette personnalisation plaît à l’ensemble des entreprises.

On peut estimer que 70 % des TPE - PME et 90 % des grands comptes ont recours à la location financière. Avec un taux de pénétration de cette envergure auprès d’entreprises de tailles et donc d’enjeux diversifiés, ce système locatif, qui permet de renouveler régulièrement son matériel, touche tous types d’entreprises. En s’affranchissant des contrats normatifs inflexibles et en passant au sur-mesure, la location financière est devenu un outil indispensable des entreprises.

Innovation / PME