2017, année de la réalité virtuelle et du rapprochement hommes/machines ?

De la réalité virtuelle au machine learning e passant par l'IoT, décryptage des technologies qui vont percer en 2017 (ou pas).

Voici une revue de détail des dernières avancées technologiques qui façonneront notre manière de vivre, de travailler et de découvrir le monde qui nous entoure en 2017, mais également les obstacles aux innovations les plus attendues.

Bien que la frénésie sur le sujet semble montrer le contraire, la réalité virtuelle ne se généralisera pas en 2017. Néanmoins, l’industrialisation de cette technologie aura commencé à prendre de l’élan. Elle a déjà été utilisée comme outil de formation en médecine et cette année nous verrons de plus en plus d’innovations incluant la réalité virtuelle dans ce champ. Cette technologie pourrait, par exemple, ouvrir la voie à la réalisation de diagnostics médicaux à distance, réduisant ainsi les déplacements des patients et du personnel soignant quand la situation le permet.

De manière similaire, la maintenance industrielle à travers la réalité virtuelle permettra de limiter les déplacements pour évaluer les dysfonctionnements dans les usines. Cela fait déjà plusieurs années que l’on en parle mais ces innovations sont désormais possibles grâce à la qualité des caméras et la rapidité des réseaux qui offrent aux techniciens une véritable seconde paire d’yeux.

La réalité virtuelle, pour une expérience audiovisuelle sans équivalent  

Il y a actuellement une fausse idée commune qui circule dans l’industrie du divertissement qui dit qu’il faut construire une expérience de réalité virtuelle (RV) de bout en bout pour que le contenu soit apprécié par l’utilisateur. Or, la plus grosse opportunité pour la RV se trouve dans l’amplification de séries ou de films. Elle permet d’augmenter leur qualité en ajoutant des séquences d’immersion totale. Pendant le générique de fin, les cinéphiles pourraient se voir proposer une visite du plateau de tournage ou se laisser transporter au cœur de batailles épiques. Avec la RV ou augmentée les franchises de cinéma à succès auraient la possibilité de proposer à leurs fans, constamment à la recherche de contenus exclusifs, des images et expériences inédites. La réalité augmentée pourrait aussi rendre l’expérience au cinéma encore plus attractive et amener dans les salles les accros du streaming à domicile.

Éclatement de la bulle de la réalité virtuelle

La réalité virtuelle devient possible grâce aux capacités de stockage quasi-infinies via le cloud, aux casques à dernière génération et à la connexion domestique ultra rapide via la fibre. Néanmoins, bien que cette techno soit fondamentalement mobile, la connectivité mobile n’est pas encore prête à supporter ce type d’expérience immersive. En effet pour beaucoup de régions la 5G n’arrivera pas avant 2020 et les entreprises qui voudront installer des applications en RV réaliseront qu’elles ne pourront pas délivrer cette expérience où et quand elles le veulent.

Au début des années 2000, la faible bande passante qu’offraient les réseaux ont contribué à l’éclatement de la bulle "dotcom", les entreprises du web innovantes n'arrivant pas à communiquer efficacement avec leurs clients. De la même manière, des réseaux mobiles trop lents pourraient facilement entraîner l'éclatement de la bulle réalité virtuelle.

La naissance prochaine de l’Internet des personnes

Les applications comme Google Home ont pu montrer à quoi pourrait ressembler une maison connectée grâce aux technologies de l’Internet des objets et de la reconnaissance vocale. Nous n'utilisons plus simplement la technologie, nous vivons entourés de toutes sortes de technologies façonnées pour simplifier notre quotidien.

Ce n'est que le commencement. Prochainement, l'Internet des objets évoluera vers l’Internet des personnes pour permettre aux hommes et aux machines d'interagir de manière homogène. Les objets connectés portables améliorent déjà notre capacité à interagir avec le monde qui nous entoure. Une fois que les objets commenceront à interagir avec ces technologies, ainsi qu’avec les hommes, notre compréhension du monde qui nous entoure augmentera considérablement.

Imaginez ce que ce serait de savoir exactement où prendre le bon bus dans une ville étrangère, ou d'être guidé vers un rendez-vous sans même regarder votre agenda. Vos objets intelligents n'auraient qu'à vous taper sur l'épaule pour que vous sachiez où tourner quand vous marchez et vous guider à votre point de rendez-vous.

Problèmes de sécurité

Néanmoins, cette révolution amènera avec elle beaucoup de problèmes de sécurité car plus les applications sont connectées, plus elles sont vulnérables. Une multitude d'efforts a été mise en place pour contrer les attaques ciblant les webcams et autres objets connectés mais malheureusement, vu le nombre grandissant d'objets qui seront connectés aux réseaux de par le monde, cela risque d'être une méthode insuffisante. 

Nous avons pu observer d'énormes progrès dans le secteur des nouvelles technologies cette année, comme la virtualisation des réseaux, rendant la connectivité plus intelligente que jamais. Mais malgré les dernières avancées d'autonomisation des réseaux, ils ne peuvent pas encore penser par eux-mêmes. Pour offrir aux clients expérience connectée toujours meilleure, peu importe l’appareil, le lieu ou le réseau, l'industrie des télécommunications va devoir exploiter pleinement le pouvoir de l'intelligence artificielle. Ce sera indéniablement le plus gros changement dans le secteur : nous nous attendrons à voir émerger un réseau global omniprésent et alimenté par l'intelligence artificielle.

Imaginez une connectivité universelle sans barrières qui vous connecte au meilleur réseau possible avec tout le monde et tous les objets connectés en permanence, quelle que soit votre position sur la planète. Nous n'aurons alors plus besoin de penser au wifi, aux réseaux mobiles, au Bluetooth ou aux autres réseaux de l'Internet des objets.

Réalité virtuelle

Annonces Google