Usine du futur : pour aujourd’hui ou pour demain ?

L’usine du futur est aujourd’hui un sujet au cœur des préoccupations du paysage industriel français. Mais ce concept peut être perçu de manière très différente selon la sensibilité de chacun. Dès lors, plusieurs idées reçues restent à combattre pour franchir le pas en toute sérénité !

Quelle place pour l’Homme au sein de l’usine connectée ?

Automatisation, robotique, cobotique, intelligence artificielle, digitalisation… sont autant de sujets qui provoquent la méfiance de nombreux salariés qui craignent de se voir « remplacés » par des machines ! Au contraire, la génération « geek » y voit plutôt une opportunité d’améliorer ses conditions de travail en s’affranchissant des tâches répétitives sans haute valeur ajoutée.

Sans rentrer dans les différents débats, il ne faut pas oublier que l’un des objectifs majeurs de l’usine du futur est d’enrichir le tissu industriel de la France face à la concurrence des pays dit émergents, en plaçant l’homme au cœur de l’usine.

L’ambition n’est donc pas de supprimer des emplois mais bien de mettre à disposition tous les moyens possibles pour une montée en puissance des collaborateurs dans leurs fonctions. Cette évolution répondra ainsi aux nouvelles contraintes du marché qui passe d’une logique « produit » à une logique « d’usage », en imposant aux entreprises de faire preuve de flexibilité et de créativité. Pour cela, il est indispensable d’accompagner le changement et de mettre en place les plans de formation adaptés aux équipes concernées.

L’usine du futur, risquée ou pas ?

Afin de pouvoir faire preuve d’agilité et de réactivité pour répondre aux évolutions du marché, l’usine du futur est une usine connectée. Des flux de données vont donc circuler entre les sites, les collaborateurs, les outils de production... Cette mutation des architectures est une source d’inquiétude pour les entreprises et tend à freiner la mise en œuvre de projets.

Les industriels ont pris l’habitude de travailler en local pensant ainsi mieux protéger leurs données. Les politiques d’entreprises interdisent, à tort, les solutions cloud ou les réseaux de communication sans fils quitte à se priver de services à forte valeur ajoutée alors que leurs réseaux industriels existant ne sont généralement pas dimensionnés pour gérer un grand volume de données (Big Data).

Les industriels vont devoir apprendre à faire confiance et monter en compétence en termes de cybersécurité !

C’est quand le futur ?

Pour certains, l’usine du futur désigne les perspectives d’une industrie lointaine construite à partir de technologies qui ne sont pas matures aujourd’hui. Même si l’usine du futur compte bien laisser sa place aux innovations technologiques, il faut prendre conscience qu’elle a déjà commencé !

En effet, l’usine du futur c’est aussi se réapproprier des technologies éprouvées. Par exemple, pour un système d’information, il est recommandé de migrer d’une architecture pyramidale à une organisation en réseau en mixant des techniques dites classiques et éventuellement des solutions nouvelles (IoT, Cloud…).

Piloter les consommations d’énergie des équipements s’inscrit également dans la démarche car n’oublions pas que l’usine du futur est éco-responsable.

Attention donc au terme futur qui peut prêter à confusion ! Nos voisins européens ont d’ailleurs lancé des démarches similaires sous des noms beaucoup plus appropriés et moins ambigus : Manufacturing 4.0 pour l’Allemagne, High Value Manufacturing pour la Grande Bretagne….

Si pour les grandes entreprises une dynamique est déjà en place, notamment sous l’impulsion du Lean Manufacturing, chaque entité doit dessiner son propre chemin selon son niveau de maturité et ses ambitions. Mais pour s’assurer que les entreprises françaises ne ratent pas le virage de cette révolution industrielle, notamment les PME, différents dispositifs d’aide voient le jour.

L’alliance Industrie du Futur, relayée en région, permet d’ailleurs à des PME et ETI d’être accompagnées par des experts pour mettre en œuvre des plans de modernisation des sites, de quoi entrer dans le futur dès à présent !

Autour du même sujet