Pourquoi opter pour une banque en ligne ?

Si les banques en ligne connaissent un tel succès aujourd’hui, ce n’est pas un hasard. Voici quelques une des raisons qui nous poussent à opter pour la gestion numérique de notre argent.

On rencontre une conjonction de facteurs, un faisceau de paramètres qui semblent tous converger vers ces nouveaux acteurs de la banque et des services financiers. Pourquoi passer aux banques en ligne ? 

Le moindre coût

Dans une société mondialisée au sein de laquelle la notion de coût nous est rebattue sans cesse aux oreilles, il apparaît tout naturel que nous nous précipitions vers ce qui semble le moins cher à l’usage. Pour une quantité et une qualité de service équivalentes, pourquoi continuer à payer plus cher dans une banque de réseau ? Les banques en ligne et leurs rejetons de la génération suivante, les fintechs et néo-banques, proposent exactement les mêmes services bancaires qu’une banque traditionnelle (si tant est qu’une banque puisse réellement s’inscrire dans une forme de tradition…). Mais la grande différence, c’est que les frais inhérents à cette nouvelle façon de gérer son compte sont bien plus abordables, voire complètement gratuits.

Pas de frais de tenue de compte, cartes bleues gratuites, gestion autonome et individuelle, réactivité, simplicité, facilité… Tout est fait pour séduire. De surcroît, outre ces traits principaux, les banques en ligne arborent d’autres atouts tout autant séduisant. Imaginez qu’ici, lorsque vous adressez un mail à votre banque, un conseiller vous répond avant 24 h ! Mieux, vous pouvez joindre un conseiller au téléphone jusqu’à 21 h, voire 22 h en semaine, y compris le lundi ! Encore mieux, vous pouvez gérer votre compte sur votre smartphone ou depuis votre tablette, sans avoir à perdre de temps en rendez-vous physique avec un conseiller !

Vous en voulez encore plus ? Sachez que certaines néo-banques vous proposent de piloter vous-même votre carte bleue, jusqu’à choisir et changer le code de votre carte, l’activer ou la désactiver ou encore en modifier les plafonds de paiement et de retrait, simplement via une application mobile. L’autonomie complète et le pilotage responsable de votre budget. Pour finir, de nombreux accompagnateurs ou coachs sont présents au sein de vos banques en ligne (et leurs services sont inclus dans la prestation de base, gratuite) pour vous aider à manipuler l’interface ou à gérer vos comptes. Sans jugement, sans condescendance non plus…

L’accélération technologique

Bien sûr, cette relation parfois infantilisante entre un banquier et son client, nous y avons presque tous été confrontés. Mais le fait de se laisser porter, sans se soucier de détails techniques, a parfois du bon. Et le service tout compris, le package complet a séduit à mesure que le temps nous manquait pour essayer de comprendre les mécanismes bancaires. De fait, les banques en ligne nous permettent de regagner cette autonomie et cette re-responsabilisation de notre gestion de compte individuelle.

Au final, les banques présentes sur Internet nous cèdent également un service tout compris. Mais cette fois, c’est bien nous qui faisons le travail sur nos comptes, intégralement, presque sans intervention du banquier. Le service tout compris de ces banques nous permet de remettre le nez dans nos affaires, de nous en occuper directement, sans intermédiaire, et c’est une bonne chose. Le fait que la gratuité soit adossée à cela est un point très positif, tant nous avions pris l’habitude de voir les frais de nos conseillers monter, sans grande influence sur leur efficacité et leur niveau d’accompagnement.

Et ce qui a permis cette rupture bancaire, c’est avant tout la progression technique et technologique. L’avènement des services internet, la sécurisation des comptes, l’accélération matérielle, tout simplement, ont permis cette avancée. À mesure que le public prend confiance et se sert du numérique, les services se développent. Les premiers clients étant satisfaits, d’autres viennent grossir les rangs. Si bien qu’aujourd’hui, ING Direct et Boursorama Banque ont dépassé le million de clients en ligne, par exemple. Et d’autres suivent sur cette lancée. La confiance apporte le nombre, qui, lui-même booste la confiance. Un cercle vertueux.

La dématérialisation de la monnaie

Le troisième grand critère qui fait des banques en ligne les banques de demain, c’est cette volonté affichée de nos gouvernements à travers le monde de dématérialiser l’argent, de le rendre, à terme, 100 % numérique. C’est ce que l’on appelle la monnaie « scripturale », par opposition à la monnaie « fiduciaire » qui est, elle, tangible. Cela peut comporter quelques avantages, comme la diminution drastique des vols ou des braquages pour quelques sous. Les agressions pour de l’argent devraient donc fort logiquement réduire. Autre avantage, la disponibilité immédiate des fonds numériques. Les progrès techniques permettent de virer de l’argent sans contact, avec une simple adresse mail, à l’autre bout du monde, en une seconde à peine. Vous n’avez donc plus besoin de liquide, même quand vous allez au marché aux puces. Aujourd’hui s’ouvre l’ère du liquide numérique, plus simple, moins lourd, moins tentant pour un maraudeur et plus sécurisé. 

Toutefois, cette numérisation à 100 % de l’argent pose aussi un problème. Celui du contrôle de l’argent. Car, ce sont bien les établissements dans lesquels reposeront cette monnaie numérique qui décideront, au final, de notre capacité d’utilisation de celle-ci. Il suffit d’une simple grande panne électrique pour que le monde économique ne tourne plus ou que les fonds soient perdus. Et quid en cas de crack boursier ? Aurons-nous toujours accès à nos comptes en ligne ?

La meilleure solution à adopter semble être une voie intermédiaire entre le tout numérique et la banque en ligne. Opter pour une banque en ligne reste une excellente solution, dans le but d’éviter les frais bancaires et afin de pouvoir contrôler mieux son budget. Mais malgré tout, n’hésitez pas à vous faire une petite réserve de liquide, en papier, au cas où vos comptes seraient bloqués pour une raison inconnue. N’oubliez pas non plus qu’à part quelques très rares exceptions, tous ces établissements en ligne sont la propriété des plus gros groupes bancaires français et internationaux… Il n’appartient qu’à vous de comparer les meilleures offres, afin de choisir celle qui vous correspond le plus, et entrer dans l’ère de la banque de détail 2.0.

Fintech